Warriors

Les Warriors sweepent Utah sans trembler : Curry et sa bande suivent les Cavs à la trace !

warriors

Après les Cavs ? Les Warriors, forcément…

Source image : SportsCenter

Après avoir aisément écarté les Blazers au premier tour, les Warriors ont offert le même tarif à Rudy Gobert et ses potes : un sweep propre et sans bavure, pour suivre les Cavs dans la domination de leur conférence.

On a failli assister à un bis repetita du tour précédent. Qui ne se souvient pas du terrible Game 4 qui s’était joué au Moda Center de Portland, avec une équipe de Golden State totalement possédée dans le premier quart-temps, à tel point que la série se terminait avec encore trois périodes à jouer ? Pour finir leur business, les Dubs avaient été extrêmement violents d’entrée face aux Blazers, et le même modèle a voulu être utilisé du côté de Salt Lake City. Stephen Curry et Klay Thompson en attaque, Draymond Green et Zaza Pachulia en défense, Kevin Durant pour attirer l’attention et c’est un sale 39 à 17 que les visiteurs imposaient au Jazz. Pauvres soldats d’Utah, eux qui voulaient terminer sur une bonne note de jazz, on rangeait les clarinettes pour finalement sortir les violons. Mais à la différence de C.J McCollum et son crew, celui dirigé par Quin Snyder en avait beaucoup plus dans le ventre. Il n’y avait pas de place pour une branlée, pas après avoir cartonné cette saison, aussi bien défendu leur antre et régalé un public en manque de Playoffs. Non, la franchise de Salt Lake ne s’est pas fait tabasser pendant 48 minutes, loin de là même puisque dès le second quart-temps, un run a été créé afin de revenir au score. Pas pour reprendre l’avantage, évidemment, mais rester dans un registre sportif et pas pornographique.

Dix points d’écart, environ, voilà ce qui a été maintenu sur les quart-temps suivants, avant que le dernier soit celui du point d’exclamation. Gordon Hayward, Rudy Gobert, Shelvin Mack ou Dante Exum, chacun y allait de son petit apport, son dernier apport, avant de longues vacances bien méritées. Car en face ? Stephen Curry retrouvait sa folle efficacité à distance, Klay le suivait dans son effort et JaVale McGee apportait de précieuses minutes à l’intérieur. Dès la moindre tentative de comeback du Jazz, c’est un gros shoot, une grosse contre-attaque ou une défense suffocante des Warriors qui calmait le jeu des hôtes, histoire de rappeler l’issue inévitable et l’écart entre les deux équipes. Un score final assez douloureux, mais pas d’humiliation, les poulains d’Utah ont été acclamés par leur public une dernière fois et ont pu quitter leur terrain sans le moindre regret. Dans le camp de Golden State, que dire si ce n’est que le rythme infernal des Cavs à l’Est est poursuivi avec la même domination, deux sweeps consécutifs et une semaine de repos, en attendant que Spurs et Rockets finissent par s’entre-tuer. Sereins, en rythme, confiants et sans pépins physiques sauf pour leur entraîneur principal, les artilleurs d’Oakland ne laissent pas le moindre doute lorsqu’on parle de leurs performances : tout est en place pour retourner en Finales NBA.

Sweep, sweep, du balais ! Les Warriors en sont eux aussi à 8 victoires consécutives sur ces Playoffs, de quoi déjà commencer à nourrir l’animosité entre Golden State et Cleveland. C’est dans combien de temps la série ultime ?

Couverture


1 Comment

1 Comment

  1. Manu

    9 mai 2017 à 13 h 50 min at 13 h 50 min

    “Les pauvres (…) ont rangé les clarinettes”

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top