Equipes

Bilan de saison 2017, version Nuggets : de la jeunesse et des surprises pour un avenir en or

Nikola Jokic

King Jokic.

Source image : SB Nation

Ils n’étaient pas attendus aussi haut, ils ont bousculé la Conférence Ouest avec des jeunes et une belle ambition, ce sont les Nuggets de 2016-17. Entre roadtrip à Londres, transferts de mi-saison et talents qui explosent, les habitants de Denver ont vécu une sacré campagne.

Ce que TrashTalk avait annoncé :

Trop de bananes vertes, pas assez de joueurs d’expérience, aucun véritable franchise player et dans une conférence qui n’a aucune pitié pour les enfants, on annonçait le pire pour Denver. Il y avait certes cette profondeur d’effectif qui allait peut-être permettre à Mike Malone de faire quelques miracles, mais certainement pas de quoi prétendre à une place en Playoffs. En gros, on a ciblé sur une trentaine de victoires, mais surtout un paquet de rumeurs de départs rien qu’en voyant la tête des joueurs transférables.

Ce qui s’est vraiment passé :

Bravo les experts ! Enfin, cela doit aussi concerner pas mal de monde, car Denver est devenu la darling de la NBA dans sa conférence, enchaînant les beaux résultats en faisant parler un collectif léché. Jokic qui écrase tout par sa polyvalence, Nelson qui encadre les jeunes, un roadtrip à Londres qui sert de déclic, et tout le monde s’envole pour une bataille qui aurait pu voir les Nuggets jouer Golden State au premier tour de Playoffs ! Seul gros mouvement, Jusuf Nurkic qui part pour Portland, et quand on voit sa production on peut comprendre son ancienne frustration. En tout et pour tout, même si l’armée du Colorado hérite de la place du con (9ème), cette saison est un grand succès qui dépasse bien des attentes.

L’image de la saison :

Résultat de recherche d'images pour "denver nuggets london"

On ne l’attendait pas, il a cartonné : Nikola Jokic

Rectification. On ne l’attendait pas… à ce niveau, aussi tôt ! Bien évidemment qu’on l’attendait le Niko, simplement il n’avait pas encore sa place installée dans la discussion des meilleurs intérieurs de demain. Du basket amour tous les soirs, des actions qui tournent en boucle sur les réseaux sociaux, des matchs en triple-double et surtout une pointe à 40 lors de sa visite au Madison Square Garden, Magic Jokic a été la grande gueule visible tout au long de la saison chez les Nuggets. Et même si on félicitera aussi l’évolution de Gary Harris ainsi que le sérieux de Mike Malone, ce trophée revient au Serbe, beaucoup trop au-dessus des autres en terme de contrôle et de technique.

On l’attendait au taquet, et il a abusé : Emmanuel Mudiay

Gêné par de nouveaux pépins physiques, Manu n’a pas pu participer à un paquet de rencontres. Le problème, c’est que même celles jouées par le dragster ont été frustrantes, ses pourcentages restant coincés dans des sphères flippantes pendant que sa production globale a baissé. Oui, Mudiay a vécu une année noire, encore moins bonne comme celle de sa saison rookie, ce qui n’est jamais bon signe quand on veut se faire une place chez les grands. Et quand votre équipe cartonne en vous faisant jouer de moins en moins, sans parler du fait que Jameer Nelson chope votre place dans la rotation, vous savez qu’il y a beaucoup… beaucoup de boulot à abattre.

La vidéo de la saison :

On aurait pu prendre le résumé du match à Londres face aux Pacers, ou bien le trophée de Jamal Murray remporté au match des jeunes du All-Star Weekend… mais non. Non, désolé, on ne peut résister devant cette mixtape, qui compile toutes les passes magiques de Nikola Jokic cette saison. De l’improvisation, du flair, des mains bénies des dieux et le tout avec une aisance remarquable, voir le Serbe servir ses coéquipiers a été une action aussi répétée que marquante cette saison. Et dans une NBA qui voit son scoring global exploser, voir des copains préférer mettre leurs potes en avant est un pur bonheur.

Ce qui va bientôt se passer :

Sacré challenge qui attend nos amis du Colorado. Car même si le groupe principal est en place et pue le talent, il y a quelques cadres dont la place pourrait vite changer cet été. On pense à Danilo Gallinari, Kenneth Faried et Wilson Chandler, trois garçons dont on a beaucoup entendu parler dans les rumeurs et qui pourraient avoir un autre maillot à la reprise. Il faudra donc bien dépenser son argent en juillet, entourer les jeunes et continuer sur cette prometteuse voie.

On parlait de Dallas, des Pelicans et des Wolves comme équipe capable de squatter les Playoffs, finalement ce sont les Nuggets qui ont été les plus crédibles. De jeunes joueurs intelligents, un coach bien dans ses pompes et une saison prochaine qu’on attend de pied ferme : l’avenir est chouette dans les montagnes.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top