Los Angeles Clippers

Chris Paul sans filtre après la défaite des Clippers : “On a vraiment merdé à la maison”

Chris Paul

L’avantage du terrain n’aura pas duré très longtemps pour les Clippers.

Source image : NBA League Pass

Alors qu’ils n’en ont pas besoin eu égard à l’étiquette de losers finis qu’ils se coltinent depuis des lustres, les Clippers de Los Angeles ont donné le bâton pour se faire battre en cédant l’avantage du terrain au Jazz d’Utah lors de l’ouverture des Playoffs. Le visage fermé en conférence de presse, Chris Paul a pointé du doigt les soucis de son équipe. Une réaction est attendue lors du Game 2.

Pourtant, le Jazz a joué sans Rudy Gobert et avancera sans son immense pivot dans les jours à venir, ce qui devrait, sur le papier du moins, grandement faciliter le boulot des Clippers, particulièrement celui de DeAndre Jordan. Mais les Californiens ont quand même trouvé le moyen de perdre alors qu’ils sortaient d’une belle série en fin de régulière, celle qui leur a permis de chiper l’avantage du terrain offert par la quatrième place, à l’arrachée et au forceps. Il n’aura fallu qu’un match de Playoffs, un seul, pour ruiner tous ces efforts et les hommes de Doc Rivers devront s’imposer à Utah au moins une fois pour ne pas être éliminés lors du premier tour, ce qui signifierait l’implosion du groupe en bonne et due forme. Au sortir de cette défaite très moche, Chris Paul n’a voulu se cacher derrière aucune excuse en appelant à la réaction de ses coéquipiers. Il a enfilé son costume de patron mais un patron un peu marqué et assommé par ce qu’il venait de vivre. La bête, blessée, devra se réveiller.

“On doit être meilleurs. Ils ont joué dur et plus physique […]. Dans une série de sept matches, ils ont repris l’avantage du terrain. Ça craint que nous ayons perdu. Je vais vous dire la vérité, on a vraiment merdé à la maison dans ces Playoffs… Vous voyez ce que je veux dire et, maintenant, on va voir de quoi on est faits.”

On pourrait traduire ainsi le fond de sa pensée : “Bon, on a grave chié, maintenant, on va voir si on a des couilles.” On sent l’énervement dans ses propos et, d’ailleurs, Chris Paul ne retient strictement rien de positif dans cette défaite, même pas les quelques lueurs d’espoir sur lesquelles s’appuyer pour la suite de la série. Le meneur, qui n’a rien à se reprocher au vu de ses statistiques (25 points à 10/19, 7 rebonds, 11 passes, 1 seule perte de balle) et avait égalisé à 95 partout avant le shoot clutch de Joe Johnson, a déjà isolé les points que doivent rectifier les Clippers pour renverser la vapeur :

“Je pense que notre défense doit être meilleure. On doit aussi moins perdre le ballon. Mais on doit surtout défendre mieux.”

Un constat partagé par Blake Griffin, auteur de six turnovers à lui seul durant la partie. LAC devra aussi répondre à la dureté du Jazz, qui n’a pas hésité à jouer physique malgré la blessure précoce de Rudy Gobert, leur tour de contrôle. Mais Chris Paul ne préfère pas se focaliser sur le pivot français :

“On doit penser à nous. On a déjà été dans cette situation.”

On attend la réaction des Clippers avec grande impatience et certains ont, à coup sûr, déjà préparé les bonnets d’âne en cas de nouvelle déroute au Staples Center. Se rendre en Utah avec deux défaites dans les bagages est tout bonnement inenvisageable pour Los Angeles. Zéro excuse et on fait comme Paulo l’a dit : on pose ses couilles sur la tables et advienne que pourra. 

Source : NBA TV


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top