Los Angeles Clippers

Les Clippers dans l’ombre des favoris, Raymond Felton aime ça : rien de mieux pour surprendre

Marseillaise DeAndre Jordan et Blake Griffin
Source image : NBA / League Pass

S’ils ne sont pas aussi performants qu’imaginé en début de saison, les Clippers restent une des armées les plus intrigantes à l’approche des Playoffs : avec du monde en forme et un statut d’équipe mise de côté par la majorité, la troupe de Doc Rivers pourrait-elle mettre le bordel dans le tableau de l’Ouest ?

Après des années passées au centre de l’attention, après des mois vécus sur le devant de la scène, un peu de calme ne fait pas trop de mal. Les Clippers, on le sait puisqu’on en rit dès que possible, ont cette réputation d’équipe régulièrement capable de se chier dessus au mois de mai. C’est comme ça, l’historique va dans ce sens avec des séries perdues en menant 3-1, un premier tour perdu suite à une série de blessures l’an dernier, et une finale de conférence que ni Chris Paul ni Blake Griffin ni DeAndre Jordan ont pu connaître dans leur carrière. Cependant, avec un poil de maturité supplémentaire, des cadres en forme et des favoris qui s’occupent de l’actualité, les soldats de Los Angeles abordent les Playoffs avec confiance. Certes, en étant “seulement” cinquièmes de la Conférence Ouest nos amis les Clippers ont déçu pas mal de monde après avoir observé leur fantastique début de saison, mais ce n’est pas leur position dans le classement qui les fait paniquer plus que cela. Comme Raymond Felton l’a souligné en étant invité chez Sirius XM Radio, l’ombre c’est finalement pas plus mal. Surtout pour une équipe habituée aux spotlights.

Que les gens nous zappent, c’est cool, c’est ce qu’on veut justement. On aime être loin des projecteurs, pour pouvoir faire ce qu’on doit faire sereinement et être prêts lorsque les Playoffs commenceront. Personnellement, j’aime ça. Le fait que personne ne parle de nous comme des prétendants au titre, c’est cool. Cela nous permet de travailler en équipe sur ce qu’il y a de plus important. On a tout le monde en pleine forme, Austin (Rivers) a un pépin mais il sera ok pour les Playoffs, ce qui veut dire qu’on aura tout le monde à 100%. Du coup, je pense que les 4-5 derniers matchs de cette saison seront majeurs pour nous, car ils nous permettront de bosser notre exécution en attaque et récupérer notre modjo.

Le meneur remplaçant souligne un point assez intéressant, à quelques jours du début des affaires sérieuses. Peut-être que les Clippers ne sont pas sur une série effarante de victoires, mais tout le monde est bien présent. Et quand on connaît les antécédents de la franchise au niveau des blessures, cette simple perspective doit donner le sourire aux fans de Los Angeles. Il suffit de se rappeler de ce que les hommes de Doc Rivers ont pu faire ces dernières années lorsqu’ils étaient au complet, pour pouvoir redessiner un poil les pronostics actuels. La défaite en menant 3-1 contre Houston ? Chris Paul s’était blessé, mais les Clippers avaient tout de même écarté les Spurs au premier tour. La demi-finale perdue face au Thunder l’année précédente ? Un effectif qui n’avait pas la même expérience, mais qui avait tout de même éliminé les Warriors au tour précédent. Alors oui, comme souvent, on abordera chaque série de Blake Griffin et ses potes en se demandant à quel moment la lose interviendra pour les envoyer en vacances. Mais peut-être qu’avec un premier tour contre Utah, le Jazz se prendra un vilain reality check en affrontant les Clippers du tout début de saison. Par contre, pour le tour suivant face aux Warriors…

Que les fans de la franchise californienne abordent les Playoffs avec confiance. Les Clippers sont au complet, en forme, conscients de leurs limites et prêts à défier les pronostics. Un petit tour et puis s’en vont, ou l’année pour enfin utiliser pleinement les capacités du groupe ?

Source : Sirius XM Radio

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top