Los Angeles Clippers

Les Clippers sont incroyables : 18 points d’avance à 5 minutes de la fin… mais défaite au bout !

Chassez le naturel, il revient au galop. Commencez à croire que vous êtes clutch, et vous aurez droit à un rappel illico-presto ! Hier soir, les Clippers ont cimenté un peu plus leur image légendaire dans le money-time.

Pouvait-il y avoir plus frustrant, que de totalement flinguer la belle victoire de la veille face au Jazz avec un caca-mou contre Sacramento ? Oui. Car non seulement cette partie-là a été gérée, mais elle a surtout eu lieu dans un scénario qui était plus qu’imprévisible. DeAndre Jordan et Chris Paul étaient pourtant les premiers à faire leur boulot, pour continuer sur leur bonne marche et aborder les Playoffs sereinement. La paire haussait le niveau défensif avec les cadres habituels, afin d’étouffer les jeunes Kings évidemment annoncés perdants sur cette rencontre. Darren Collison et Anthony Tolliver avaient beau se démener, il n’y avait pas assez de talent pour contrer les plans des Clippers. Cette rencontre filait tout droit dans la catégorie anecdotique, avec une vingtaine de points d’avance et cinq minutes à jouer. Présence de chauffeurs de bancs sur le terrain, Paul Pierce qui met un jumper sur la tête de Skal Labissiere, et le public a déjà son nez sur le programme téloche du dimanche soir plutôt que sur le terrain.

Clippers 94, Kings 76, 5 minutes 1 à jouer

Couverture

La suite ? Comment dire. Commençons déjà par décerner le titre de plus gros choke de la saison régulière, à une équipe dont la salle des trophées est déjà pleine à craquer dans cette catégorie. Cette saison, il y a eu 360 matchs durant lesquels une équipe a mené de 18 points à 5 minutes de la fin : 359 ont gagné, 1 a perdu, on vous laisse deviner laquelle. Pendant que Garrett Temple et Georgios Papagiannis tentaient de mettre leurs points, Buddy Hield prenait subitement feu et forçait Doc Rivers à remettre ses cadres. De dix-huit à trois points d’écart, génial, on transpire pour un money-time face aux Kings. Sauf que ni Chris Paul, ni Blake Griffin ni Jamal Crawford n’arrivent à débloquer le compteur de leur équipe, et en face tous les espoirs sont permis. Langston Galloway à distance, grosse défense de Sacramento, on bafouille côté Clippers. Sur une attaque ultime des hôtes, les Kings récupèrent le rebond et foncent en attaque, Willie Cauley-Stein gobant le rebond offensif et mettant les deux points de ce qui sera la gagne. Un public halluciné, Dave Joerger qui se marre, plus qu’une possession à jouer. Bien évidemment, Chris Paul loupera son tir, plongeant les fans et son équipe dans un dimanche soir royal. Menant de 18 points à 5 minutes de la fin, les Clippers venaient littéralement de se chier dessus.

Alors qu’il y aurait pu avoir un vrai coup de pression mis à Utah pour la 4ème place à l’Ouest, la bande à Blake Griffin a réalisé coup-double cette nuit : perdre honteusement, et effacer le gros succès de la veille. Y’a pas à chier, dès qu’on doute des Clippers, ils arrivent à nous rassurer.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top