Thunder

Russell Westbrook rejoint Wilt Chamberlain : 31 triple-doubles, 2ème saison all-time !

Ayé, c’est fait ! En validant un 31ème triple-double face aux Spurs hier soir, Russell Westbrook a rejoint Wilt Chamberlain à la deuxième place des saisons les plus folles dans l’histoire, statistiquement parlant. 

On avait parlé d’Oscar Robertson en détail, évoquant le fait que la barre des 41 TD en saison régulière était peut-être un peu trop élevée. Et cela se ressentait d’ailleurs dans les dernières rencontres d’Oklahoma City, avec un numéro 0 davantage concentré sur le scoring que sur la recherche systématique du trois fois dix. Une quarantaine par-ci, une quarantaine par-là, malheureusement le Brodie subissait la double-peine puisqu’il perdait ses matchs et ne validait pas de triple-double par la même occasion. Cependant, le chemin habituel a été retrouvé cette nuit, en abusant de ses qualités athlétiques et de sa détermination contre San Antonio. Une victoire collective avant tout, et ponctuée par un petit 23-13-13 des plus appréciables à domicile, histoire de redonner le sourire à Russell. En tapant la barre des 31 triple-doubles, Westbrook a donc rejoint Wilt Chamberlain, puisque le géant avait offert cet incroyable total sur la saison 1967-68. Difficile de croire que la seconde place ne sera pas définitivement arrachée par le meneur du Thunder, dans les semaines à venir…

Maintenant, où en sommes-nous concernant Oscar et son record quasiment intouchable ? Quarante-et-un sur une saison, voilà le dernier exploit qu’il reste à valider pour le Brodie s’il souhaite forcer les votants à lui donner le titre de MVP. Il reste 17 matchs à Russell Westbrook pour valider 10 nouveaux TD… et on aurait droit à une première place partagée au sommet. Est-il capable de menacer Robertson ? Absolument, rien qu’en l’ayant vu terminer récemment 4 matchs en trois fois dix, et avec sa série impériale de début de saison qui avait presque touché la dizaine. Mais pour ce qui est du programme, il faudra s’accrocher car il y aura du beau monde au portillon. Sur les 17 rencontres, 8 à domicile donc 9 en déplacement, 3 back-to-back, 8 face à des armées actuellement en Playoffs. C’est peut-être davantage sur la toute fin de saison qu’il faudra accrocher sa ceinture, car le virage ultime offrira un spectacle indescriptible en déplacement : Suns, Nuggets, Wolves et encore Nuggets pour boucler la régulière, des défenses parfois douteuses et qui ont toutes pris au moins un TD par l’animal cette année.

On surveillera donc de très près cette course aux 41, mais pour le moment on peut tout de même féliciter Westbrook pour avoir été chercher Wilt Chamberlain : une saison historique, clairement.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top