All-Star Weekend

Carmelo Anthony est blasé d’être All-Star : entre Cuba et New Orleans, Melo avait fait son choix

Carmelo Anthony

En ce moment, il pourrait être en train de fumer un gros cigare dans les rues de La Havane.

Source image : NBA League Pass

Appelé au pied levé pour remplacer Kevin Love au All-Star Game, Carmelo Anthony n’a pas aussi bien pris la nouvelle qu’on pourrait le croire. Le franchise player des Knicks s’imaginait déjà en train de fumer un gros cigare dans les rues de La Havane, il se retrouve à répondre aux journalistes sur les disfonctionnements de son équipe.

Alors qu’il se réjouissait déjà de ce petit break improvisé au milieu de la saison régulière, Melo a reçu un coup de téléphone de la part d’Adam Silver qui l’a un petit peu contrarié mercredi dernier. D’abord snobé par les votants, puis par les coachs, le numéro 7 de Big Apple pensait voir sa série de sept participations consécutives au All-Star Game s’arrêter cette année. Sauf que, horreur, Kevin Love a été forcé de déclarer forfait pour soigner son genou et c’est donc Carmelo Anthony qui a été appelé en renfort pour faire le nombre dans l’effectif de la Conférence Est. Que le monde est cruel parfois. Alors que Hassan Whiteside ou Dwyane Wade se seraient sûrement faits un plaisir de se rendre à New Orleans pour le week-end, Melo est arrivé à reculons au cœur de la fête en Louisiane ce week-end. Visiblement il s’était plutôt bien fait à l’idée de ne pas être All-Star cette année, comme le confirment ses déclarations à Dan Feldman de NBC Sports.

“C’était déprimant. J’ai dû annuler mon voyage sans me faire rembourser.”

À l’heure qu’il est, il devrait être en train de siroter des mojitos en compagnie de madame sur une plage de Cuba ou Porto Rico où il avait prévu de retourner pendant cette courte trêve. Au lieu de ça, il va donc devoir envoyer des alley-oops improbables à Isaiah Thomas en contre-attaque et regarder Brad Stevens aligner un cinq uniquement composé de meneurs. Mais le pire concerne sûrement les photos Snapchat de ses coéquipiers et amis non-sélectionnés pour ce week-end de prestige à NOLA. Des clichés de plage et de cocktails qui ont rendu Melo “jaloux”. C’est le monde à l’envers pour un basketteur professionnel.

“J’ai dû couper mon téléphone.”

À 32 ans, le natif de Brooklyn n’aura plus des dizaines d’autres occasions de participer à ce rassemblement de stars et il a quand même essayé d’arrondir les angles pour ne pas trop froisser le commissionnaire de la Ligue de l’avoir convié à la fête. Mais ses déclarations sont suffisamment claires pour savoir où Melo souhaitait vraiment être à cet instant précis.

“C’est une bonne chose. Je ne veux pas avoir l’air de ne pas être heureux à propos de ma présence ici.”

Si même les joueurs s’ennuient au All-Star Game, il faut vite songer à changer quelque chose dans le programme de ce week-end qui fait chaque année un peu plus jaser les observateurs et les fans. Et puis si on se met à la place de Carmelo Anthony cinq minutes, on peut comprendre son envie de couper un peu avec le basket quand on voit l’ambiance qui règne du côté du Madison Square Garden en ce moment. Courage vieux.

Source texte : NBC Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top