Nets

Brook Lopez claque 8 contres et 6 trois-points dans la défaite : un record symbolique de 2017

C’est une performance aussi anecdotique que symbolique. Un aperçu de la suite, pour une nouvelle génération d’intérieurs. Hier soir, Brook Lopez est rentré dans l’histoire, malgré la défaite des siens face aux Bucks (129-125).

C’est un des sujets les plus discutés, cette saison. Car avec le nombre de jeunes pivots qui font leur apparition sur la grande scène et nous rappellent l’importance de leur poste, l’actualité a forcément été marquée par quelques géants. Karl-Anthony Towns, Joel Embiid, Kristaps Porzingis, Nikola Jokic, Myles Turner, un quintet qui suit les traces de DeMarcus Cousins et Anthony Davis, en faisant le plus de bruit possible. Et si chacun fait ses petites courses personnelles en choisissant un chouchou en particulier dans ce groupe, les anciens qui étaient déjà présents depuis quelques temps ont eux aussi modifié leur jeu pour suivre la tendance. Ainsi, comme on le voyait depuis le début de saison, Marc Gasol et Brook Lopez ont quitté le poste-bas pour monter derrière l’arc et enchaîner les filoches à distance. Pour l’Espagnol, après avoir tenté 66 trois-points en huit saisons, il vient d’en rentrer 77 sur l’exercice en cours. Pour l’Américain, les 17 trois-points envoyés en huit campagnes ont laissé place aux… 252 de cette année. Un changement qui joue aussi sur les statistiques des deux hommes au rebond, mais qui a notamment créé un nouveau record hier soir, en ce qui concerne le dossier Lopez.

En effet, en recevant Milwaukee hier soir à Brooklyn, le vétéran a réalisé une performance que la NBA n’avait pas vue dans son histoire : 8 contres et 6 trois points rentrés, sur 10 tentés. Une balance offensive et défensive que la Ligue allait forcément découvrir, mais qu’on laissait aux intérieurs nouvelle génération. C’est justement eux, les KAT et Porzingis, les Embiid et Turner, qui seront responsables de ces futures anomalies statistiques. Avant, on ne pouvait pas avoir de meneur-meilleur scoreur de la Ligue, jusqu’à ce que Stephen Curry et Russell Westbrook mettent la concurrence dans leur cartable. Avant, on ne pouvait pas avoir d’intérieur-contreur-sniper, jusqu’à ce que les méthodes de jeu changent et l’utilisation des grands soit également modifiée. Si Lopez a perdu son match, il a tout de même souligné cette transformation avec une ligne exceptionnelle, qui deviendra peut-être de plus en plus fréquente en NBA. Claquer 8 contres ? Compliqué, c’est sûr. Mais 5 à 6 contres tout en arrosant 5 ou 6 tirs à trois-points, ce sera de plus en plus faisable.

Que Brook Lopez se rassure, on ne l’oubliera pas dans son marasme new-yorkais. Les défaites s’empilent chez les Nets mais leur intérieur modifie son jeu pour coller à la mode, et ça c’est fort, quoi qu’on en dise.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top