Cavaliers

Preview Wizards – Cavaliers : c’est le moment ou jamais de montrer qu’on en a des grosses, Cleveland

Quelques jours après Raptors – Celtics, un nouveau choc au sommet est prévu dans la Conférence Est. Cette fois, les Cavs se rendent chez des Wizards qui distribuent en toute sérénité des piquettes à tous leurs adversaires depuis un mois et demi. Attention, ça va être le feu sur les extérieurs.

Le mois de janvier est terminé, mais l’ascension folle des Wizards est elle toujours d’actualité. Sur une série de 7 victoires consécutives, la franchise de Washington s’est replacée en toute tranquillité à la 3e place de la Conférence, et lorgne avec de plus en plus d’envie les sommets à l’Est. Cette nuit, la réception des Cavs peut être un tournant dans cette saison. En cas de victoire face au champion en titre, ils n’auraient plus que 3,5 matchs de retard sur Bronbron, Kyrie and co, alors qu’en cas de défaite, choper la première place risque d’être plutôt tendu. Bon, c’est sûr que si en début de saison lier les mots Wizards et première place avait plus de logique dans un Kamoulox que dans la réalité, la situation a bien évolué depuis. Les hommes de Scott Brooks sont devenus des bourreaux prêts à couper les têtes de tous ceux qui se présentent sur leur chemin. Et les Cavaliers présentent le profil idéal pour motiver encore plus la bande survoltée de la capitale. Pour John Wall, cette rencontre est tout simplement le plus gros match de saison régulière de sa carrière, selon ses propos. Rien que ça. Encore une fois, Jean Mur sera au four et au moulin pour mettre dans les meilleures conditions ses petits copains, et son duel avec Kyrie Irving s’annonce bandant, comme d’hab.

Surtout qu’en face, les Cavaliers sortent d’un mois de janvier dégueulasse, et sont encore convalescents. S’ils ont remporté quatre de leurs cinq derniers matchs, ils l’ont fait face à Brooklyn, OKC (la bise à Kanter), Minnesota et New York. Rien de bien folichon, surtout qu’au milieu il y a une défaite à Dallas lors de laquelle le rookie Yogi Ferrell a enterré le respect en plantant 19 points sur la tronche du champion. Le calendrier a donc été favorable pour se rassurer un peu, mais la victoire à Washington est obligatoire. Même sans Gérard, même sans le meneur-remplaçant tant attendu qui n’est toujours pas là, Lebron James, Kyrie Irving et Kevin Love se doivent de faire le taf après avoir baissé le short sans répondre pendant un mois. Chialer c’est bien, mais fermer sa gueule et réagir c’est beaucoup mieux. En tout cas, c’est un véritable challenge qui se présente devant les hommes de Tyronn Lue. Face à l’une des meilleures lignes arrière de la ligue, et dans une salle qui n’a pas connu la défaite depuis mi-décembre, la lutte s’annonce intense. Et si le champion doit montrer qu’il en a des grosses, c’est le moment parfait.

Le rendez-vous est pris cette nuit au Verizon Center, à 1h du matin. Après s’être fait taper par San Antonio et Golden State récemment, Cleveland se doit d’asseoir une suprématie à l’Est de plus en plus discutée par les Celtics, mais aussi tout doucement par les Wizards. Ce serait quand même con de devoir lutter jusqu’au bout pour s’assurer une première place qui leur était réservée en début de saison.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top