Pistons

Preview Celtics – Pistons : Detroit à la relance au TD Garden, ça va être compliqué pour Stan et ses poulains

Marcus Morris
Source image : YouTube

Cette nuit à 2h, les Pistons vont essayer de venir stopper leur début de série négative au TD Garden. Mais face à une équipe boostée par la perspective de s’installer à la 2e place de la Conférence Est, la mission s’annonce loin d’être simple. Surtout que les C’s ont également une revanche à prendre.

Alors que la mi-saison vient d’être tranquillement passée en cette fin de mois de janvier, et que le All-Star Weekend s’approche gentiment, Boston voit la vie en vert comme jamais. Pas de la même façon que Larry Sanders, mais dans le délire, on peut rapprocher les deux. S’ils ont connu un bad trip il y a quelques jours qui leur ont coûté trois défaites de rang, les Celtics ont ensuite retrouvé l’euphorie en enchaînant coup sur coup des victoires sur Houston, Orlando et Milwaukee. Trois succès qui ont permis à la franchise de Boston de chiper la 2e place à des Raptors totalement à la ramasse depuis une dizaine de jours (6 défaites en 7 matches). Si les Celtics en chient parfois pour faire la différence, notamment face aux Bucks où ils ont dû concéder une prolongation après avoir dominé pendant les trois quarts de la partie, les bons résultats s’enchaînent, et le bilan est probant : 29V-18D. Avec un Isaiah Thomas qui plante sa trentaine de points quasiment chaque soir, un Jae Crowder plutôt efficace au shoot et casse-couille en défense, ainsi que la taf plus que convenable réalisé par les Marcus Smart, Kelly Olynyk ou Jaylen Brown, Boston s’installe doucement comme une véritable puissance qu’il ne fait pas bon rencontrer. En cas de victoire cette nuit, avec ou sans Horford qui est incertain, ils prendraient une victoire d’avance sur les Raptors, avant d’affronter ces mêmes dinosaures malades dans la nuit de mercredi à jeudi au TD Garden. Dans la foulée, ils accueilleront consécutivement les Lakers et les Clippers. Deux rencontres cadeaux face à des équipes fantômes. Les hommes de Brad Stevens ont donc l’occasion de faire le break, et s’installer vraiment derrière les Cavs à l’Est.

Pour les Pistons, la tâche s’annonce donc très compliquée. Les Celtics ont une énorme carotte au bout de cette partie et ils ne la lâcheront pas facilement. Pour renforcer leur motivation, ils peuvent également s’appuyer sur la dernière rencontre entre les deux équipes, remportée par les Pistons au TD Garden (121-114), le 30 novembre dernier. Ces derniers vont donc devoir livrer un match parfait pour s’en tirer. Le problème, c’est que la semaine dernière a été totalement ratée. Après avoir battu les Wizards le 21 janvier, ils ont enchaîné deux défaites à la maison face aux Kings, puis à Miami. Deux matchs qui font mal dans une course aux Playoffs où ils sont déjà à la bourre, avec un match et demi de retard sur Charlotte, 8e. La défaite sur le parquet du Heat fut symptomatique des carences d’une équipe au jeu collectif brouillon, symbolisé par les 11 passes décisives effectuées dans la partie. Un total que le seul Reggie Jackson avait atteint quelques jours plus tôt face aux Kings… De plus, difficile d’oublier les 12 ridicules points marqués dans le dernier quart décisif, toujours face à ce même Heat. Si Dédé Drummond fait toujours des heures supp dans la raquette pour effectuer des énormes chantiers, ça pêche ensuite. Reggie Jackson, Tobias Harris et Marcus Morris arrivent à marquer leurs points, mais ça a du mal à suivre de l’autre côté du terrain. La défense des Pistons prend ainsi régulièrement sa grosse centaine de points dans la gueule depuis plusieurs semaines. Forcément, ça complique quelque peu la donne pour aller chercher des victoires, surtout quand on possède dans le même temps l’une des pires attaques de la ligue. Il faudra donc limiter la casse en défense, et compter sur les hommes forts en phase offensive pour essayer d’aller mettre en difficulté Boston à domicile.

Stan Van Gundy et son crew vont donc aller dans le Massachussets pour créer un nouvel exploit, deux mois après avoir déjà levé les bras au TD Garden. Face à des Celtics avec un objectif bien défini en tête, et l’envie de ne pas être battu deux fois à la maison par ces mêmes Pistons, l’histoire risque de ne pas être la même cette fois.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top