Equipes

Comment défendre sur les Cavs avec Kyle Korver sur le terrain ? Zoom sur un casse-tête XXL

Kyle Korver
Source : @CavsNation

Si l’excitation concernant l’arrivée de Kyle Korver à Cleveland est compréhensible quand on connaît le CV du bonhomme, qu’en est-il de sa future adaptation et de ce qu’il pourra apporter aux systèmes déjà mis en place par Tyronn Lue ?

En voyant le sniper des Hawks débarquer dans l’Ohio, il n’y a pas que les ficelles de la Quicken Loans Arena qui tremblent aujourd’hui, les fans sont eux aussi impatients à l’idée de voir un joueur comme Korver intégrer l’effectif local. Il faut dire que, sur le papier, les statistiques proposées par les Cavs sont déjà exemplaires offensivement. Mais dans quelques détails qui pourraient faire la différence en mai comme en juin, l’addition de Kyle est un bonus à ne pas prendre à la légère. Regardons tout de suite, point par point, ce que ce transfert peut apporter au champion en titre.

  • Korver en tant qu’arrière, une nouvelle option offensive pour Tyronn Lue

Si au moment où ces lignes sont écrites, la première observation semble portée vers un simple remplacement de babtou au poignet soyeux, il faut souligner le fait que l’arrivée de Kyle représente une amélioration globale lorsqu’on le compare avec Mike Dunleavy. D’un point de vue offensif, pour commencer, Korver est un joueur qui peut s’intégrer en tant qu’arrière ou ailier, en fonction des besoins. Suffisamment grand pour tenir en 3 (comme à ses débuts à Atlanta) et assez en jambes pour suivre des 2, le vétéran pourra obtenir un temps de jeu potentiellement plus conséquent à Cleveland. Aujourd’hui, un des lineups les plus utilisés par Tyronn Lue propose Iman Shumpert au poste d’arrière, qui est un vrai pitbull en défense mais est à des années lumières de pouvoir être une menace offensive comme Korver. Comme on peut le voir dans l’exemple ci-dessous, datant des dernières Finales et qu’on retrouvera certainement dans les mois à venir, LeBron est au mid-post avec la balle dans ses mains et un défenseur envoyé en sacrifice. La question : un gars comme Livingston pourra-t-il sereinement laisser Kyle tout seul à trois-points, dans le cas où ce dernier est utilisé en 2 ?

couverture

Et quand bien même les lignes de pénétration resteront les mêmes car LeBron pourra jouer son adversaire selon ses désirs, on peut également reproduire le même modèle sur le poste d’ailier. Richard Jefferson, plus athlétique et costaud que Korver, coupe plus naturellement dans la raquette. Mais cette option sera-t-elle nécessaire, dans le cas où Kyle est utilisé en 3, avec Shumpert conservé sur le poste d’arrière ? Comment venir fermer la ligne de fond et compter sur la rotation, dans le cas de Draymond, si un coéquipier doit décider entre – potentiellement – Kyle Korver sur l’aile et J.R. Smith ou Channing Frye dans le corner ?

couverture

  • Plus d’espace pour LeBron, mais plus d’options pour Love et Kyrie aussi

Si le train numéro 23 arrivant en gare de Cleveland – Ohio sera le premier à pouvoir bénéficier de ce spacing encore plus large, il ne sera pas le seul à en profiter. En effet, dans de nombreuses situations où Kyrie Irving est balle en main, les défenses doivent choisir leur sanction : laisser un des meilleurs joueurs de un contre un faire mumuse, ou venir doubler pour qu’il lâche la gonfle. Ci-dessous, encore un cas des Finales, c’est Love qui roule pour pouvoir obtenir le cuir et faire bouger la défense des Warriors.

couverture

Une fois que Love reçoit le ballon, plusieurs options s’ouvrent à lui. Bien évidemment, les effectifs sont différents donc l’intégration défensive de Kevin Durant est à prendre en compte, mais les décalages sont énormes dans le cas où un joueur comme Korver est sur le terrain. Ci-dessous, la rotation est faite avec Barnes sur Love (maybe Draymond dans la saison actuelle). Grâce au bon cut de Tristan Thompson, Stephen Curry est obligé de lâcher son joueur. Et autant lâcher Shumpert dans le corner est envisageable, autant en faire de même avec Korver est de l’ordre de l’autoflagellation.  Surtout que, dans le cas de Love, on parle d’un ailier-fort avec une des visions du jeu les plus solides du circuit, ainsi que des mains capables d’envoyer des missiles pour ses snipers.

couverture

  • Un banc qui manquait de peps au niveau du scoring

Un des grands avantages apportés par l’arrivée de Kyle Korver se ressentira aussi, potentiellement, dans la production des Cavs et de leur banc. Depuis le départ de Matthew Dellavedova, c’est le cinq majeur qui a dû notamment augmenter son scoring général, avec un Kevin Love plus généreux et une paire LeBron-Kyrie toujours aussi sérieuse. Cependant, aujourd’hui, avec seulement 29,8 points marqués par soir, les remplaçants de Cleveland proposent la 26ème production de toute la Ligue. Pas top au moment d’arriver en juin, lorsqu’il faut compter sur un gros match d’un membre du banc. Et si Korver ne va pas non plus tripler la moyenne de Dunleavy en obtenant à -peu-près le même temps de jeu, sa simple présence sur le terrain pourra permettre à Cleveland de proposer de nouveaux systèmes offensifs. Deux écrans ligne de fond, catch-and-shoot pour Korver, ficelle. Un écran au poste, de quoi attirer un ou deux défenseurs en feintant de ressortir, et c’est un Channing Frye ou Iman Shumpert qui sera ouvert. Il est évident que le cinq majeur des Cavs sera le premier à devoir contribuer au scoring lorsque les matchs seront cruciaux, mais une équipe ne gagne pas de titre sans banc productif et Korver représente une belle arme à utiliser librement comme sur système.

  • Des options, des options, encore et toujours des options

On pourrait continuer pendant des heures, pour tenter de vous expliquer en quoi Korver permettait notamment à l’attaque des Hawks d’être aussi fluide et imprévisible, mais on va simplement vous dire de regarder les premiers matchs et voir les options utilisées par Tyronn Lue. Un des systèmes préférés des Cavs se nomme le AI Back, durant lequel LeBron ou Kyrie possède la balle sur l’aile, Tristan Thompson pose un écran inattendu en tête de raquette, et J.R Smith ou Kevin Love se retrouvent ouverts pour dégainer. Korver ? Possible. Un autre système que les Cavs ont adoré utiliser à outrance pendant les Playoffs consiste à donner la balle à LeBron et laisser Kyrie poser un écran pour Richard Jefferson. L’ailier, plus athlétique, se retrouvait souvent sous le panier avec un défenseur plus petit. Mais avec Korver ? Possible aussi, cette fois l’exécution pourra se faire en sortant, libérant de nouveaux espaces pour James. De nouvelles options, voilà ce qu’apportera Kyle, principalement.

couverture

Bien évidemment, on ne sait pas encore quel temps de jeu sera offert par Tyronn Lue, quelle intégration sera réalisée et quels systèmes seront exécutés, simplement on terminera ainsi. Quand l’équipe avec le 2ème meilleur pourcentage à trois points de la Ligue (39,1%) et le 2ème plus grand total de trois points (439, derrière Houston) récupère un des meilleurs tireurs de l’histoire… le casse-tête devient XXL.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top