Bulls

Les Bulls accueillent les Pacers : Smecta pour tout le monde !

Smecta - Bulls

Match à 2 heures. Breuvage à consommer vers 1h45 pour tenir le choc ensuite.

Source : YouTube

Si les Pistons sont clairement l’équipe la plus en difficulté ces derniers temps à l’Est parmi les prétendants au Playoffs, Pacers et surtout Bulls ne sont vraiment pas loin derrière. Car voici deux escouades avec des ambitions affichées assez élevées mine de rien et qui se traînent sous les 50% de victoires, fleurtant avec les limites du Top 8. Le match de cette nuit (2 heures en France) à Chicago revêt du coup une importance particulière, au-delà même de la petite rivalité qui oppose les deux franchises.

Car le perdant enquillera sa 17ème défaite de la saison. Ce serait la quatrième de suite pour les Bulls et la troisième pour les Pacers. Et ce serait d’ailleurs la première fois depuis fin octobre qu’Indiana perdrait trois fois d’affilée. Notons que les protégés de Larry Bird n’ont pas réussi à gagner trois fois de suite non plus depuis l’entame de l’exercice. On ne peut pas dire que ce soit la régularité qui soit le symbole de ces Pacers pour le moment et cela énerve sérieusement Paul George qui s’en est ouvert à l’Inidianapolis Star :

“Notre identité c’est l’inconsistance. Nous devons encore nous séparer du peloton (dans la Conférence Est) et nous devons réussir à enchaîner quelques bons matchs. Nous devons prendre un peu de recul pour voir les choses globalement et désigner les choses que nous faisons bien depuis le début de saison. Pour l’instant, nous n’avons rien sur quoi nous appuyer.”

Donc non seulement les hommes de Nate McMillan comptent bien retrouver un bilan équilibré en remportant ce match (ils en sont à 15 victoires pour 16 défaites) mais leur leader veut voir plus loin. Il veut qu’une identité se mette en place, qu’une philosophie de jeu claire guide le groupe. Il a raison mais c’est plus facile à dire qu’à faire et les Pacers en sont encore loin. Mais Paulo va certainement pousser son équipe dans ce sens.

En face, on ne peut donc pas dire que les Bulls soient dans une situation plus confortable. Régularité et consistance ? Ils ne connaissent pas non plus. Et en terme d’identité, c’est même pire car les Taureaux ne savent même pas dans quelle direction aller quand les Pacers eux, ont bien identifié leur volonté , celle de proposer un jeu rapide. Où est la cohérence entre le jeu prôné par Fred Hoiberg et les possibilités de son roster ? Le vestiaire est-il déjà gangréné depuis l’incartade avec Rajon Rondo ? Alors qu’ils avaient très bien démarré, les Bulls montrent déjà de vraies limites, notamment en termes de jeu offensif. Scorer est régulièrement un problème pour cette équipe de Chicago à cause du manque de qualité de shoot, à cause du manque d’équilibre de certains cinq mis sur le parquet par coach Hoiberg aussi. Pour Dwyane Wade, c’est une question de temps et d’expérience :

“Le meilleur professeur est l’expérience. […] La seule chose que nous pouvons espérer est qu’à un certain point de la saison, des moments comme celui-là (juste après la défaite contre les Spurs) vont aider l’équipe à grandir. Nous devons apprendre comment gagner ensemble et cela vient aussi grâce aux défaites.”

Dans ce cas, pas d’inquiétude, ça va venir. Car, des défaites, les Bulls vont en enfiler quelques unes s’ils continuent de nous proposer leur jeu actuel. Toujours est-il que le duel à suivre de cette nuit sera bien évidemment celui qui va opposer Jimmy Butler et Paul George dans les ailes. Les deux franchise players auront à cœur d’aider leurs équipes respectives à finir au mieux l’année 2016.

Ce ne sera pas forcément le match le plus agréable à suivre au niveau qualité et fluidité du basket proposé mais l’intensité et l’ambiance seront au rendez-vous comme à chaque fois que les Pacers débarquent au United Center. Et pour peu que cela soit serré, l’air peut vite manquer…

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top