Sixers

Ben Simmons jouera meneur chez les Sixers : une tendance qui va maximiser son potentiel

Ben Simmons

Trois ? Quatre ? Non, un.

Source image : YouTube

Alors que toute la planète basket attend ses débuts avec impatience d’ici quelques semaines, le dernier numéro 1 de la Draft en sait déjà un peu plus sur son futur rôle dans le jeu des Sixers : meneur, meneur !

On a vu certains entraîneurs se lancer avec timidité, face aux critiques et méthodes conventionnelles qui refusent de voir des postes précis bouger. Celui de meneur n’est plus forcément lié à un joueur toisant sous le mètre 90 et qui pense en premier à distribuer la balle, l’évolution se fait au fur et à mesure dans notre sport et cela se confirme actuellement. On avait notamment observé Jason Kidd se faire jeter des tomates à la gueule en affirmant que Giannis serait son meneur titulaire malgré ses dimensions d’ailier-fort-pivot, on avait également retenu Mike D’Antoni qui décidait de donner la gonfle à un James Harden pourtant arrière de formation. La gestion de l’attaque est plus importante que jamais sur ce poste surchargé, et beaucoup d’équipes essayent de trouver un moyen de s’adapter face à cette tendance. Dernière en date ? La franchise de Philadelphie, qui donne en ce moment les clés du camtar à Chacho Rodriguez dans un modèle plutôt classique, mais qui pourrait ensuite évoluer vers leur point-forward en puissance, le très attendu Ben Simmons. Propriétaire d’une sublime vision du jeu, de mains exceptionnelles pour son âge et fan de LeBron depuis sa tendre enfance, l’Australien a forcément dû sourire en voyant son entraîneur s’exprimer cette semaine : Brett Brown était au micro de CSN Philly, et une nouvelle ère se prépare doucement en Pennsylvanie.

“Mon intention est de lui donner la balle et de le laisser jouer meneur. C’est le plan, mais cela ne se passe pas en un claquement de doigts. Cela va prendre un peu de temps pour qu’il s’y habitue. […] Il va très bien en ce moment, et notamment sur ce point dont on parlait et qui est assez global. Il est présent lors des sessions vidéos avec l’équipe, lors des sessions solo avec moi, sur un terrain avec nos coachs du tir, à la salle de muscu avec l’équipe de force et conditionnement, et dans un cadre médical exceptionnel puisqu’il est entouré de physiothérapeutes, etc.”

Même si la franchise n’a bien évidemment pas encore annoncé de date concernant son retour, un petit Cluedo entre fans qui se jouerait sur les mois de janvier et février pour le moment, cette perspective doit être excitantes pour ceux des Sixers car Ben Simmons a un style de jeu qu’il faut laisser fleurir au maximum. Le mettre dans une box toute serrée et qui limite son champ d’action ? Une mauvaise idée quand on voit sa polyvalence et ses capacités physiques. Certes, il a des mensurations plus proche d’un 3-4 et devra aider les siens au rebond comme en défense intérieure, mais comme on peut le voir avec certains cas dont celui de Giannis mentionné plus haut, ce type de nouveaux joueurs aux possibilités infinies force les entraîneurs à devoir penser plus loin que dans leur structure habituelle. Un pouce en l’air en direction de Brett Brown donc, qui pourrait céder sous la pression et laisser Simmons en 3-4 mais qui préfère le laisser s’éclater avec la balle dans ses mains. Après tout, sans vouloir manquer de respect à ses coéquipiers, le phénomène pourrait bien être le meilleur créateur et decision maker de son groupe dès ses débuts…

C’est une nouvelle ère dans laquelle nous entrons, et durant laquelle les meneurs auront aussi différentes mensurations. Ben Simmons sera le relais number one de son coach sur les parquets, et en terme de perspective on peut difficilement trouver mieux. Hâte de le voir à l’oeuvre !

Source : CSN Philly

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top