One-on-One

Kevin Love et Klay Thompson : les deux plus grands quart-temps de l’histoire pour deux potes d’enfance

Kevin Love

Kevin Love au centre, Klay Thompson en bas à gauche.

Source image : SF Chronicle

En réalisant le premier quart-temps individuel le plus prolifique de l’histoire ce mercredi, l’intérieur de Cleveland n’a pas seulement accompagné Klay Thompson dans le rang des légendes de 12 minutes, il a aussi rejoint un ami d’enfance dans le club des gâchettes les plus incendiaires de l’histoire.

Imaginez un seul instant, cet ami de longue-date avec qui vous tapiez la balle dans votre quartier lorsque vous étiez gosse. Les tirs à deux mains, par manque de force, et les gestes des stars de l’époque, dupliqués en s’imaginant plus tard vous aussi en NBA. Les douces après-midis d’automne, retour d’école à vélo et le ice-cream truck qui fait son petit tour protocolaire. T-shirts trop larges sur les épaules, bons gamins mais surtout fils de deux légendes vivantes, Kevin et Klay grandissaient ensemble du côté de Lake Oswego, au début des nineties. En 1992, les Thompson s’installaient dans cette bourgade de l’Oregon sans savoir encore qu’un voisin deviendrait rapidement un copain, puis un bon pote, puis un futur adversaire de finale NBA, puis un partenaire au sommet des livres des records. Pas plus de 40,000 âmes dans ce patelin anciennement occupé par les Amérindiens, mais deux garçons qui partageront ensuite une belle page de l’histoire. Kevin et Klay faisaient partie de la même équipe de baseball, les Lake Oswego All Stars, en CM2 ainsi qu’en sixième. Et même si Love était déjà aussi grand que réputé pour son bras exceptionnel, le petit Thompson la jouait comme souvent dans son registre, discrètement mais efficacement. Des débuts prometteurs pour une suite qu’on connaît, entre UCLA et Washington State, entre la Draft et les années galères, entre les Finales perdues et les Finales réussies. Mais aujourd’hui, tous les deux titrés, les deux amis d’enfance sont désormais seuls sur le toit des scoreurs les plus prolifiques sur un quart-temps.

Le premier, encore intouchable au moment où ces lignes sont écrites, avait évidemment marqué l’histoire en rentrant dans une zone indescriptible il y a un peu moins de 2 ans. C’était le 23 janvier 2015, les Warriors sortaient des vestiaires et voyaient Klay Thompson planter 37 points (13/13 au tir dont 9/9 de loin) en un quart-temps seulement. Un déluge aussi phénoménal que paranormal, mais qui devait être forcément suivi par le copain du lac, le voisin d’enfance, le pitcher au poignet soyeux et dont on oubliait l’efficacité compte-tenu des oeuvres de LeBron et Kyrie. Le bouquin devait s’écrire ainsi, leur parcours partagé était trop beau pour ne pas les rassembler à nouveau. Ce mercredi, Love a ainsi claqué le meilleur premier quart de l’histoire et donc le second QT le plus prolifique derrière le sniper des Warriors, avec 34 points à 11/14 au tir dont 8/10 de loin. Une réponse imprévisible mais qui devait forcément donner le sourire aux parents, voyant ces anciens buddies se rendre coup pour coup dans le livre des records, ces deux gamins qui voulaient se faire une place dans le monde du sport. Aujourd’hui, George Gervin et Carmelo Anthony ont dû rendre leur place malgré leurs 33 points scorés en un seul quart. Et s’il y a évidemment de fortes chances pour que d’autres gâchettes actuelles participent à la future discussion, il faudra faire face aux deux produits purement formés du côté de l’Oregon.

Lake Oswego, bourgade de 35,000 têtes et terre d’accueil de deux des plus grandes gâchettes au monde, si ça c’est pas magique…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top