One-on-One

LeBron James et Boston en Playoffs : une rivalité légendaire, déclinée en 5 épisodes sur 10 ans

LeBron James

2008, 2010, 2011, 2012 et 2015 : place à l’édition 2017 de sa légende.

Source image : YouTube

LeBron James et Boston, c’est une longue histoire. Avec la qualification des Celtics en Finales de Conférence, le King va rencontrer pour la sixième fois de sa carrière la franchise de Beantown en Playoffs. Retour sur ces anciennes confrontations qui ont indiscutablement marqué le parcours de LeBron. 

___

Playoffs 2008 – 1/2 Finales de Conférence
Celtics – Cavaliers : 4-3
Statistiques de LeBron James sur la série : 26,7 points, 6,4 rebonds, 7,6 assists à 35,5 % au tir
Le moment marquant de la série : le duel monstrueux entre LeBron James et Paul Pierce lors du Game 7

Un an après avoir atteint les Finales NBA, LeBron James veut garder la main sur la Conférence Est mais un monstre à trois têtes se dresse sur son chemin. Avec Paul Pierce, Kevin Garnett et Ray Allen, les Celtics font figure de grands favoris dans cette série, eux qui ont terminé la saison régulière avec 66 succès contre seulement 45 pour les Cavaliers. Bref, le King est face à une montagne. Très bien défendu par Boston, James montre rapidement les limites de son jeu offensif mais parvient tout de même à porter Cleveland vers trois succès à domicile (et à humilier Garnett) afin d’arracher un Game 7 au TD Garden. C’est dans ce dernier que lui et Paul Pierce vont se livrer l’un des plus beaux duels de l’histoire des Playoffs.

Avec 45 points au total lors du match décisif (à 14/29 au tir, avec 6 rebonds et 5 assists), LeBron est à deux doigts de réaliser l’improbable mais il tombe face à un Pierce en mission. Devant son public, The Truth régale en inscrivant pas moins de 41 pions, tout en se montrant décisif dans les moments où il faut porter ses couilles. Grâce en grande partie à son numéro 34, Boston s’impose 97-92 et rejoint Detroit en Finales de Conférence. Evidemment, la déception est énorme pour le King, mais sa performance reste encore aujourd’hui comme l’une de ses plus belles en Playoffs, malgré la défaite.

Playoffs 2010, 1/2 Finales de Conférence
Celtics – Cavaliers : 4-2
Statistiques de LeBron James sur la série : 26,8 points, 9,3 rebonds, 7,2 assists à 44,7 % au tir
Le moment marquant de la série : le Game 5 catastrophique de LeBron James

Le dernier épisode avant The Decision. Contrairement à la série de 2008, les Cavaliers ont cette fois-ci la faveur des pronostics. Porté par un LeBron James en mode MVP, Cleveland affronte Boston avec l’avantage du terrain étant donné que la franchise de l’Ohio a terminé en tête de la Conférence Est durant la saison régulière. Cependant, le résultat sera le même. En effet, les Celtics version Big Three vont créer la surprise en envoyant les Cavs en vacances. Plus expérimentée, plus soudée, plus organisée, la franchise de Boston montre sa supériorité face à une équipe de Cleveland méconnaissable, symbolisée par un LeBron James à côté de la plaque durant la deuxième partie de la série (la faute à Delonte West ou à un coude douloureux ?).

Déjà auteur d’un Game 4 moyen pour ses standards (22 points, 9 rebonds, 8 assists à 7/18 au tir), le King perd son basket dans la cinquième rencontre de la série, où il touche véritablement le fond. Pas du tout agressif et peu concerné par les événements, LeBron donne l’impression d’avoir la tête ailleurs et offre l’une de ses pires performances en carrière. Au niveau des statistiques, cela se traduit par une rencontre à 15 points à 3/14 au tir, avec une leçon de basket en prime (défaite 120-88). Lors du Game 6 à Boston, il sort un triple-double bien sale mais il se montre également maladroit (27 points, 19 rebonds, 10 assists, 9 turnovers à 8/21 au tir). Résultat, une troisième défaite de suite synonyme d’élimination pour Cleveland, et de départ pour LeBron.

Playoffs 2011, 1/2 Finales de Conférence
Heat – Celtics : 4-1
Statistiques de LeBron James sur la série : 28,0 points, 8,2 rebonds, 3,6 assists à 47,2 % au tir
Le moment marquant de la série : le finish majestueux de LeBron James lors du Game 5

Pour sa première saison sous les couleurs de Miami, LeBron James retrouve une nouvelle fois les Celtics au stade des 1/2 Finales de Conférence. La différence, c’est qu’il est désormais entouré de Dwyane Wade et Chris Bosh, et non pas d’Anthony Parker et J.J. Hickson. Pour gagner une série de Playoffs face à un adversaire comme Boston, c’est un peu plus facile. Possédant l’avantage du terrain, le Heat fait le boulot durant les deux premières rencontres mais parvient surtout à faire le break lors du Game 4, où LeBron guide Miami vers la victoire en sortant un match de mammouth. Auteur de 35 points et 14 rebonds, le King est inarrêtable et réalise plusieurs actions de grande classe dans le money time, au grand dam du public toujours très hot du TD Garden.

Au cours de la cinquième rencontre de la série, James enfonce le clou et envoie définitivement Boston à la maison. Alors que le score est de 87-87 avec un peu plus de deux minutes à jouer dans la rencontre, LeBron pose ses cojones sur la table et plante à lui tout seul un 10-0 aux Celtics pour terminer avec 33 points au total ! Score final, 97-87, merci, au revoir. Soulagé d’avoir enfin battu cet adversaire qui lui a donné tant de cauchemars, le King pose un genou au sol après l’ultime buzzer puis déclare à Craig Sager (RIP) : “C’est une belle équipe. J’ai le plus grand respect pour cette équipe. C’est à cause d’eux que nous nous sommes réunis.”

Playoffs 2012, Finales de Conférence
Heat – Celtics : 4-3
Statistiques de LeBron James sur la série : 33,6 points, 11,0 rebonds, 3,9 assists à 52,7 % au tir
Le moment marquant de la série : le Game 6 historique de LeBron James

Critiqué de toutes parts après ses Finales complètement foirées face à Dallas, LeBron James répond en réalisant une saison régulière 2011/2012 sensationnelle, ponctuée par un troisième titre de MVP. Cependant, il sait que c’est uniquement en Playoffs qu’il peut changer sa réputation de chokeur. Après avoir éliminé New York et Indiana, le Heat de James croise les Celtics en Finales de Conférence pour une confrontation au sommet. Les deux premiers matchs de la série sont à l’avantage de Miami, mais Boston réagit sur son parquet et égalise à 2-2, avant de prendre l’avantage en remportant le Game 5 à South Beach grâce notamment à un tir assassin de Paul Pierce.

Malgré ses belles performances individuelles, LeBron se retrouve donc dos au mur et le monde du basket US est déjà prêt à le crucifier en vue d’une nouvelle élimination prématurée face à Boston. Sauf que cette fois-ci, cela va se passer autrement. Au cours de la sixième rencontre au TD Garden, James réalise peut-être le meilleur match de sa carrière compte tenu des circonstances et de l’énorme pression présente sur ses épaules. Auteur de 45 points (à 19/26 au tir), 15 rebonds et 5 assists, il humilie presque à lui tout seul les Celtics, le tout devant leur public. La suite, c’est une victoire lors du Game 7 à Miami, puis la première bague de champion face à Oklahoma City. Incontestablement, cette série caractérisée par ce match 6 exceptionnel à Boston représente un véritable tournant dans la carrière du King.

Playoffs 2015, 1er tour
Cavaliers – Celtics : 4-0
Statistiques de LeBron James sur la série : 27,0 points, 9,0 rebonds, 6,5 assists à 46,7 % au tir
Le moment marquant de la série : le Game 3 très solide de LeBron James

Le hasard fait parfois bien les choses. Cinq ans après avoir été éliminé par les Celtics, LeBron James retrouve ces derniers en 2015 pour sa première série de Playoffs depuis son retour dans l’Ohio à l’été 2014. Alors évidemment, c’est une toute autre équipe de Boston qui croise le chemin du King. Exit le Big Three, place aux Celtics version Brad Stevens, composés de nombreux jeunes joueurs qui font aujourd’hui la force de la franchise de Beantown. Vainqueurs de 53 matchs en saison régulière, les Cavaliers sont largement favoris derrière leur trio LeBron James – Kyrie Irving – Kevin Love. Et cela va se confirmer sur le terrain.

Malgré une belle opposition de la part de Boston, Cleveland balaie les Celtics grâce notamment à un LeBron égal à lui-même. Solide et plein de maîtrise, il fait bien comprendre à ses adversaires qu’ils ne font pas partie de la même dimension. Sa performance la plus impressionnante dans la série est celle du Game 3 au TD Garden, où il inscrit 31 points tout en gobant 11 rebonds. Dans les dernières minutes de ce match, il se permet même une bâche monstrueuse face à un Evan Turner un peu trop ambitieux à son goût. Bref, James et les Cavaliers sont tout simplement au-dessus. Cette année-là, le King va porter les siens jusqu’en Finales NBA, avant de s’incliner face aux Golden State Warriors.

Parmi les nombreux adversaires qu’a connu LeBron James durant sa carrière, les Celtics tiennent clairement une place à part. En effet, aucune autre franchise en NBA n’est autant associée à l’histoire du King, que ce soit pour ses hauts ou pour ses bas. Un nouveau chapitre de cette rivalité est désormais sur le point de s’ouvrir, ce soir au TD Garden.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top