Hornets

Hornets – Hawks, 100-96 : Nicolas Batum en patron, Kemba Walker joue les assassins

Batman et Robin, Hornets

Batman et Robin étaient chauds, et Dwight s’est pris pour le joker…

Source : ubergizmo.com

Ce n’était pas forcément ce que l’on aurait prédit il y a quelques semaines mais ce Hornets-Hawks de fin de semaine était bel et bien le choc de la nuit à l’Est. Et il aura tenu ses promesses, avec ce qu’il faut de french time, de clutchitude et de hustle.

Et première bonne nouvelle de la soirée, Nicolas Batum s’était pointé cette nuit avec des envies de défoncer le game, puisque c’est lui qui ouvrira les hostilités avec trois gros triples dès l’entame, bien épaulé par un Cody Zeller lui aussi en mode All-Star (bah quoi) pour répondre à un Dwight Howard bien en jambes et en épaule du côté des Hawks. Le match est engagé et plaisant, parfait pour débuter la nuit alors que votre serviteur découvre avec horreur le forfait de Paul George du côté d’Indiana, lui octroyant un magnifique et premier zéro pointé en TrashTalk Fantasy League.  Mais revenons à nos moutons puisque la franchise la plus schizophrène de la Ligue (venir de Caroline et s’appeler Charlotte, smh) continue donc à garder le lead jusqu’à la mi-temps (45-48) avec un Nico Batum à quasiment 20 points en 15 minutes de jeu. On se dit alors que tout est parfait, que la France va aller chercher une médaille à Rio, mais côté Hornets Kemba Walker n’est pas dans son match et ce sont les Hawks qui vont refaire tranquillement surface grâce à un gros Kent Bazemore et un Paul Millsap qui prouve ce soir que son prénom n’est pas tout à fait daubé au contraire de l’autre… Non rien. Retour dans le game donc de la part des Faucons et nous voilà partis pour un quatrième quart-temps au couteau entre deux des très bonnes surprises de ce début de saison.

Le moment choisi par Dwight Howard pour envoyer son plus beau coup de coude dans les chicos de Cody Zeller, décidément l’un des héros du match, le moment choisi du coup par les refs pour éjecter le pivot des Hawks sans sommation et par ce fait changer drastiquement la physionomie de la fin du match. D’autant plus que dans le même temps, Marco Belinelli remet à la mode le parking sauce bolo, Cody agresse le cercle et Kemba Walker décide de rappeler à tous pourquoi il sera All-Star cette saison. Coast-to-coast ponctué par un dribble dans le dos et un spin-move estampillé Toni Pi 2007, gros triple en lévitation, Kemba Walker fait oublier en quelques minutes une prestation jusque-là assez discrète et va mener les siens à une énorme fin de quart-temps malgré un léger sursaut dû au légendaire Kyle Korver à longue distance. Les Hornets s’imposent finalement 100-96 après un dernier quart plein de rebondissements, Nico Batum signe son meilleur match de la saison avec 24 points à 8/17 (4/8 de loin), 4/4 au lancer, 10 rebonds, 4 passes , 2 steals et une dalle incroyable, Kembaba rajoute 21 pions alors que Cody Zeller est le nouveau Jabbar grâce à ses 23 points à 9/10 au tir. Côté Hawks, Dwight Howard termine avec 10 points, 18 rebonds et une belle connerie, Kent Bazemore avec 19 points à 8/15, Paul Millsap à 22 points et 13 rebonds et Mike Muscala avec un air-ball dégueulasse dans le money-time.

Les Hornets tenteront d’enchainer dès ce soir avec un déplacement terrible à New Orleans pour défier le non-moins terrible Alexis Ajinca alors que les Hawks auront un jour de plus pour se préparer au cauchemar du Madison et de son druide Sasha Vujacic. Allez, envoyez les stats, et puis le coast-to-coast aussi.

 

Stats Hawks HornetsStats Hornets Hawks


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top