Mavericks

Dirk Nowitzki sur le retour, mais sans se presser : le mi-temps thérapeutique avant la retraite, c’est la base

Retraite, Dirk Nowitzki

Rater quelques matchs pour pouvoir tirer encore deux ans ? Good choice Dirk.

Source : lerevenu.com

Le début de saison de Dirk Nowitzki est compliqué, et celui de Dallas aussi. Tirez-en les conclusions que vous voulez mais en tout cas le Wunderkind prendra le temps qu’il faut pour revenir tâter le cuir. Le temps presse pour les Mavs et chaque victoire coûte déjà très cher, mais à 38 ans le futur Hall Of Famer semble très prudent et il le faudra s’il veut être efficace encore deux ans. Et plus si affinités ?

12 points et 6,7 rebonds par match. On ne parle pas des stats de Clint Capela mais bien de celles de Dirk Nowitzki, alias tout de même le sixième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA. Un premier match à 22 pions face aux Pacers, deux DNP face aux Rockets, deux perfs bien lisses face au Jazz et aux Blazers puis depuis plus rien, la faute à une blessure au tendon d’Achille qui l’ennuie depuis une dizaine de jours. Sauf que Dirk commence à avoir un peu d’expérience et qu’il n’est pas du genre à tenter le diable. Non Dirk n’est pas ce mec qui forcerait pour jouer un All-Star Game à domicile au péril de sa santé, les intéressés se sentiront visés. Interrogé par ESPN, la légende germano-texane a ainsi confirmé qu’il prendrait le temps qu’il faut, même si quelques échéances importantes pointent le bout de leur nez pour les Mavs :

C’est sûr que ça va mieux mais je n’ai pas fait grand chose à vrai dire. Aujourd’hui était une bonne journée mais on ne veut rien précipiter, je commence juste à recourir un peu.

Le but n’est pas de griller les étapes pour en revenir au même point que la semaine passée. Si je ressens la moindre douleur ce week-end on ralentira le tempo. Bien sûr que j’aimerais jouer lundi au Madison ou mercredi à Boston car ce sont deux de mes salles préférées. Mais je ne peux juste pas vous dire aujourd’hui si ce sera possible.

Avec un bilan bien décevant de deux victoires et six défaites, Rick Carlisle aura en tout cas bien besoin de son leader et cela le plus rapidement possible, même si Harrison Barnes fait plus que bien le taf en son absence. La Conférence Ouest ressemble plus que jamais cette saison à un véritable coupe-gorge pour une équipe qui fera moins de 45 wins, autant vous dire qu’il faudra rapidement que Dirk, mais aussi Deron Williams, reprennent du service. Puis quand on sait que Mark Cuban lui a quand même filé 50 millions sur deux ans, si Old Dirk pouvait au moins jouer un match sur deux ce serait plutôt pas mal…

A part en 2012 et 2103, Dirk Nowitzki n’a, en 18 saisons, jamais raté plus de 30 matchs sur un exercice. S’il avait décidé de forcer, ce chiffre serait probablement en danger mais le bonhomme semble connaître son corps plus que quiconque et si quelques jours de repos supplémentaires peuvent permettre d’aller gambader jusqu’en avril tranquillement, on valide évidemment le bail.

Source texte : realgm.com

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top