Los Angeles Clippers

Le Big Three des Clippers fait sa loi : 64 points, 27 rebonds et 15 passes, merci Phoenix

Clippers

C’est qui le boss ?

Source image : YouTube - Clippers

On ne s’en souviendra pas comme étant la plus belle partition offerte par les hommes de Doc Rivers cette saison, mais le boulot a bien été exécuté à la maison : victoire 116-98 face aux copains de Phoenix.

L’an passé, le déplacement avait été compliqué dans l’Arizona, et cela faisait d’ailleurs plusieurs saisons que les deux franchises s’offraient des duels assez agités. Un buzzer ici, des coudes qui volent là, entre voisins de la Division Pacifique on savait que le match de ce lundi allait donner le ton pour la saison. Et dès le début de rencontre, le rythme effréné nous rappelait que l’Ouest restait roi dans le run and gun, surtout après la gentille pâtée des Nets, des Hawks et des Raptors offerte un peu plus tôt. Pourtant, les Suns ne décrochaient pas vraiment au niveau de l’écart, notamment grâce à un Brandon Knight bien agressif d’entrée et la nouvelle feuille assez solide offerte par T.J Warren 15 points). Si Eric Bledsoe avait un peu plus de mal face à son ancienne équipe, le meneur pouvait tout de même aborder la pause avec sérénité, son groupe ayant pris un petit run autour de la vingtième minute avant de calmer le tout avec Alex Len notamment. Mais lorsque les cadres de Los Angeles ont passé la vitesse supérieure dans le troisième quart-temps, le rétroviseur est devenu un peu plus clair sur la caisse de Doc Rivers, et le coach savait sur qui il pouvait compter.

Blake Griffin (double-double en 7 tirs tentés), Chris Paul (meilleur marqueur avec 24 points) et DeAndre Jordan (double-double en 10 tirs tentés), un trio devenu mythique dans l’histoire de la franchise et qui offrait sa première vraie belle feuille générale pour bien lancer la semaine. D’ailleurs, on se demandait si le pivot allait pouvoir jouer après s’être fait mal la veille face au Jazz, mais un bon bandage au pouce lui permettait de tout de même se donner devant son public, sa simple présence changeant les choix des hommes d’Earl Watson. On ne va pas se mentir, voir les Clippers s’occuper des Suns avec un garbage time bien puissant dans le dernier quart n’était pas une source d’analyse profonde, surtout après seulement une semaine de compétition. Mais le Thunder, les Grizzlies puis les Spurs cette semaine, voilà qui change la gueule du programme. Il était donc important de voir où les cadres se situaient et comment est-ce que le rythme de cette saison déterminante allait pouvoir être donné, et on peut dire que tout est en règle à l’heure actuelle puisque les habitants de la cité des anges sont sereinement installés derrière San Antonio en tête de l’Ouest.

L’autre équipe qui a remporté ses trois premiers matchs dans la même conférence ? OKC et son meneur spatial. Cela tombe bien, les Clippers joueront Russell et ses sbires ce mercredi, pour un premier duel très attendu au Staples Center. Get ready, folks.


couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top