Bulls

Dwyane Wade bombarde déjà à trois-points : pour le moment ça rentre, pour le moment…

Dwyane Wade

Jusqu’ici, les actions à trois points c’était en mode and-one.

Source image : NBA League Pass

Il y a quelques jours, on se marrait ici de la possibilité qui envoyait Wade vers la salle des snipers, mais apparemment les Bulls ont bien l’intention de foncer dans leur délire : Dwyane envoie déjà à foison.

Seulement trois matchs joués pour la franchise de Chicago, et l’ancien-arrière du Heat qui était presque allergique au tir longue-distance s’est dit qu’il allait nous faire une saison façon Danny Green. Plus sérieusement, même si le jeu du vétéran restera grandement dirigé par le drive et cette technique au poste qui lui est permis par son boule imposant, la première semaine de Wade version Bulls est un signal qui devrait faire marrer pas mal de monde à Miami. En effet, comme on a pu le voir lors du tout premier match face aux Bucks et surtout ce samedi contre Indiana, l’arrière a validé les propos de son entraîneur, tenus quelques jours auparavant. N’hésite pas à envoyer du tir de loin, si t’es ouvert lâche une bombe, si tu le sens bien croque à 8m. Résultat ? Dwyane est à 5/7 à distance et on lâche des sourires plus que jamais dans le United Center, en voyant un ancien qui tournait à 28% à distance entamer sa saison avec le mode Klay Thompson activé. Mais si le pourcentage va forcément baisser et la réalité reprendra vite le dessus, ce n’est pas vraiment la réussite qui nous intrigue. Non, ce qui est assez fou, c’est la quantité sur les bases déjà posées.

Pour sa dernière campagne avec le Heat, Flash avait ouvert la mèche derrière l’arc à 44 reprises et n’avait rentré que 7 de ses tentatives. Un ratio qui faisait davantage vomir qu’autre chose (15,9%), mais si on en a déjà 5 de rentrés sur 3 rencontres, quel total va nous offrir le futur Hall of Famer cette année ? Sa meilleure saison, doit-on le rappeler, avait eu lieu en 2009, lorsqu’il revenait des Jeux Olympiques avec le feu divin dans ses yeux et une hargne indescriptible. Au total, ce sont 88 tirs du parking qui avaient été plantés, sur 278 essais (31,7% de réussite). C’est d’ailleurs la seule saison durant laquelle Wade tournait à au moins un tir rentré derrière l’arc par match, toutes les autres campagnes professionnelles tombant entre 0,1 et 0,9. Mais quand on voit ce que dit Fred Hoiberg, ce que Dwyane exécute déjà, et ce que les Bulls comptent faire offensivement, il ne faudra pas s’étonner si le numéro 3 tente 250 tirs de loin cette année, ce qui représenterait 3 tentatives par match sur 75 rencontres. Un total assez flippant, car même si le tir rentre aujourd’hui et les fans sont un poil rassurés, que se passera-t-il lorsque le poignet retrouvera son standard habituel, forçant ainsi le vétéran à devoir s’ajuster en pleine saison ? L’idée d’Hoiberg est compréhensible sur le papier, mais les bases sont assez intrigantes et il faudra être capable de tenir ce rythme…

La bonne nouvelle, c’est que le 3/4 de loin ce samedi a notamment permis aux Bulls et à Wade de remporter leur premier match de pré-saison, après deux revers consécutifs. S’il faut que Dwyane enchaîne les tentatives à 8m pour que son équipe gagne, on va vite devoir penser à s’abriter…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top