Mavericks

Quincy Acy aux Mavericks pour deux ans : énergie et gros “facials” en vue pour Dallas

Quincy Acy

Quincy Acy : un peu d’énergie et de muscles dans l’univers impitoyable de Dallas.

Il n’a que 25 ans mais en quatre années dans la Ligue, il a déjà connu 3 franchises : les Raptors – qui l’ont drafté au 2ème tour en 2012 -, les Knicks et les Kings. Quincy Acy va bientôt porter un nouveau maillot, celui des Mavericks avec lesquels il vient de signer pour deux saisons. Le combo-forward va donc apporter son énergie débordante et ses gros dunks en sortie de banc dans le groupe dirigé par Rick Carlisle.

Il s’agit d’un contrat au salaire minimum car Dallas a déjà bien explosé son salary cap entre les signatures de Dirk Nowitzki et Harrison Barnes plus l’arrivée d’Andrew Bogut. Pour autant, Acy est un joueur qui pourrait s’avérer fort utile dans la rotation texane à travers sa polyvalance entre le poste 3 et le poste 4 déjà, ainsi que par ses qualités athlétiques, son côté dur au mal et joueur de devoir. Il n’a jamais joué plus de 19 minutes de moyenne sur une saison (aux Knicks) et cela devrait être du même acabit chez les Mavs qui confirment ici leur volonté de fournir leur banc en joueurs jeunes plutôt qu’avec des vétérans comme on les a souvent vu le faire.

Avec Acy, le roster texan compte désormais 15 joueurs dont trois n’ont pas de contrats garantis, ce qui peut encore laisser des possibilités de signatures d’agent-libres (Rodrigue Beaubois ?). Si on peut penser que le poste naturel de ce bon Quincy est en 3, il est tout de même fort probable de le voir souvent intervenir en ailier-fort car si son shoot à distance est très correct, ses qualités les plus dominantes s’expriment très bien sous les cercles et pourront vraiment apporter un plus à une rotation intérieure composée du coup d’Andrew Bogut, de Dirk Nowitzki, de Dwight Powell et Salah Mejri. Typiquement le genre de petit contrat malin qui ne paie pas de mine mais qui donne de la consistance à une raquette.

Et quand on parle de consistance, Acy se pose là tant il a écrasé quelques joueurs de dunks très violents ces dernières années…

La preuve en image

Source : mavsmoneyball.com

Source image : YouTube / Fruit Hoops


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top