Mavericks

JaVale McGee coupé par Dallas : qu’on lui trouve une équipe, la NBA a besoin de son Gaston Lagaffe

Les Dallas Mavericks devaient couper JaVale McGee avant le 12 Juillet pour que son salaire ne soit pas garanti, et c’est désormais chose faite. Le héros de l’émission Shaqtin’ a fool n’a joué que 62 matchs sur les 3 dernières saisons, et devra probablement attendre le mois d’août pour trouver un contrat. Une histoire finalement un peu triste pour le pivot rigolo qui était, il n’y a pas si longtemps, un des gros potentiels à l’intérieur.

JaVale McGee avait été repoussé au bout du banc des Mavs en fin de saison. Avec Dirk Nowitzki, Zaza Pachulia, Dwight Powell, Salah Mejri et David Lee – arrivé en cours de route – la rotation intérieure était bouclée. L’ancien pivot des Wizards est arrivé hors rythme en raison des pépins physiques qui se sont enchaînés depuis sa fracture de stress au tibia en novembre 2013. Le temps de se remettre en jambes, il n’a joué que 32 matches, pour 10 minutes de moyenne, principalement sur les mois de Décembre et Janvier avant de se faire passer devant dans la rotation par le rookie de 30 ans Salah Mejri. Son impact était pourtant correct avec 5,1 points, 3,9 rebonds et presque un contre de moyenne, mais comme d’habitude, son manque d’intelligence de jeu a pesé dans la balance. Si le pivot est l’icône du Shaqtin’ a fool, ce n’est pas pour rien. Son envergure et son énergie lui permettent de prendre du rebond et de distribuer des contres en plus de quelques gros dunks, mais ses déplacements sur le terrain manquent d’intelligence. Il n’a jamais réussi à passer un palier dans la lecture du jeu qui lui aurait permis d’être bien plus solide en défense. Du coup il n’est guère plus qu’un kangourou en défense, avec la concentration en option. De l’autre côté du terrain, son jeu est pauvre en raison de ses lacunes au placement et il n’offre rien de plus que des dunks en transition et au rebond offensif. Donc forcément pour un coach comme Rick Carlisle avec un vrai système de jeu, le manque de QI basket de JaVale McGee est un soucis. Et puisqu’il avait sous la main le pivot tunisien Salah Mejri, plus expérimenté, qui a un impact équivalent sans les sautes de concentration, McGee s’est retrouvé au bout du banc.

Avec l’arrivée d’Andrew Bogut, la prolongation de Dwight Powell et la Draft du pivot A.J. Hammons, les Mavs n’ont plus besoin d’autant d’intérieurs. Le contrat de Salah Mejri est 400 000 dollars moins cher, le choix fût donc évident pour le front office, et voilà JaVale de nouveau free agent. On espère néanmoins que ce n’est pas la fin de sa carrière. Après tout, il n’a que 28 ans, et si la pauvreté de son QI basket est évidente, McGee est loin d’être stupide. C’est un bon gars, qui peut se fondre dans un vestiaire et qui a pris en maturité avec l’évolution de sa carrière. Il peut toujours apporter son énergie au rebond, voire même se montrer très rentable sur un temps réduit lorsque qu’il n’a pas de pépins physiques. Sa carrière a pris un tournant un peu triste depuis que sa progression a été coupé nette par sa fracture du tibia. Il y a à peine 3 ans, McGee avait été sélectionné par Team USA, et on pouvait envisager qu’il atteigne un niveau All-Star. Les Nuggets étaient prêt à lui donner du temps de jeu et avaient investi un joli montant sur lui. Quand on voit le niveau atteint par un gars comme DeAndre Jordan, on se dit que JaVale aurait pu connaître une progression similaire. Mais bon, avec des “si” on aurait épargné de blessures de nombreuses brillantes carrières…

Chers G.M., songez à recruter JaVale dans votre équipe. C’est un bon gars, un peu malchanceux, qui peut toujours apporter dans une rotation NBA. Les fans français ont besoin de sa présence pour faire des jeux de mots – plus ou moins miteux – avec son nom. La NBA a encore besoin de ses bourdes et ses errements intellectuels pour garder le sourire. On ne peut pas imaginer le Shaqtin’ a fool sans des apparitions de sa plus grande légende. La production de “memes” sur la NBA en serait affectée. Chers G.M., ne nous forcez pas à lancer un #GiveJaValeAContract…

Source : bleacher report

Source image : sports.yahoo.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top