Draft NBA

Guershon Yabusele en 16ème choix : 125 kilos de muscles aux Celtics, Sullinger prend des notes

Guershon yabusele

Guershon se demande de quoi son avenir sera fait, les Ricains essaient encore de prononcer son nom.

Cocorico ! Le 16ème choix de cette Draft est français, et contrairement aux attentes, il s’agit de Guershon Yabusele ! La France se réjouit pour le Rouennais, les Américains essayent de comprendre comment prononcer son nom. 

Personne ne l’avait vu venir, où du moins pas aussi haut. Les Celtics semblent vouloir en faire un Draft-and-stach, c’est-à-dire le laisser se développer en Europe avant de l’amener aux Etats-Unis. Pour autant, si le joueur de 20 ans a encore beaucoup à apprendre, pas besoin pour lui de passer par la case fonte, ou alors juste pour impressionner les potes. Guershon est déjà au dessus des standards NBA en terme de puissance et d’explosivité, même s’il pourrait être limité par sa taille relativement faible. De plus, drafté aussi haut, il serait très étonnant que les Celtics ne souhaitent pas l’utiliser, au moins à moyen terme. Yabusele offre un profil dont Brad Stevens, le coach de Boston, est friand : s’il est avant tout une force de la nature, il possède également un Q.I. basket élevé et un toucher qui lui permet de s’écarter. Bref un joueur versatile avec lequel le jeune coach pourrait faire des merveilles… s’ils sont prêts à lui faire de la place.

En effet, sur le poste 4 les Celtics possèdent Olynyk, peuvent activer leur team option sur Jonas Jerebko et ont la qualifying offer sur Sullinger qui leur permet de s’aligner sur toute offre qui lui sera faite. S’ils prévoient de faire venir Yabusele à court terme, c’est justement ce dernier qu’ils pourraient laisser partir. Pas de changement de poids, mais une importante perte de graisse. Quand les franchises draftent, elles ont toujours en tête un modèle qui pourrait correspondre au prospect. Guershon pourrait d’ailleurs dire merci à Draymond Green qui lui offrirait une comparaison flatteuse.

En début de deuxième tour, on peut être sûr qu’il serait resté en Europe. Mais drafté aussi haut, il se pourrait qu’on voit Yabusele bousculer les peintures de NBA dès l’an prochain. Réponse dans les prochains jours…

Source : lequipe.fr

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top