Draft NBA

Les Français de la Draft 2016 : quatre pépites, quatre beaux espoirs, quatre doigts croisés

Draft

Ils seront 4 à être potentiellement sélectionnés cette nuit, dans la grande cérémonie annuelle que représente la NBA : on est déjà impatients pour eux !

Ils seront 4 à être probablement sélectionnés cette nuit, lors de la grande cérémonie de fin d’année qui est également celle de début de carrière pour de nombreux espoirs. Une cuvée tricolore qui pourrait donner le sourire, après la grisaille de l’an passé.

En effet, la Draft 2015 n’avait pas été des plus exemplaires pour l’Hexagone, avec Jaiteh dans les possibles draftés mais finalement laissé de côté sur les 60 premières places. Une soirée silencieuse, qui a cependant servi de trampoline pour les quatre copains inscrits et présents ce soir, dans un Barclays Center qui sera bien évidemment plein à craquer. Timothé, Guerschon, Isaia et Petr, le quatre mousquetaires sont bien là et doivent probablement s’impatienter au moment où ces lignes sont écrites. Il faut dire que la Draft, c’est un peu l’aboutissement d’années de travail fournies au quotidien, tout comme le début d’un chapitre majeur dans une carrière sportive : zoomons tout de suite sur nos futurs héros, pour qui on croise déjà les doigts.

# Timothé Luwawu

  • Profil complet : ici
  • Projection NBADraft : 19ème (Denver)
  • Projection DraftExpress : 13ème (Suns)
  • Projection CBSSports : 15ème (Denver) ou 16ème (Boston)

Un frenchie invité dans la Green Room, c’est un grand oui ! Rendez-vous réservé aux joueurs projetés pour être sélectionnés dans le Top 14, de quoi esquisser un premier sourire pour la pépite tricolore de cette cuvée 2016. On en a parlé depuis des mois, on a suivi ses beaux progrès au Mega Leks en Serbie, Timothé fait roucouler de nombreuses équipes qui voient en lui un slasher à fort potentiel. Selon les différentes projection, on pourrait le voir aussi bien tomber en 13ème qu’en 20ème place, mais comme le dit l’intéressé : c’est surtout la bonne équipe qui sera intéressante à analyser. Car du talent, Luwawu en a plein les mains, mais si c’est pour finir en tourneur de serviettes professionnel, no thanks.

# Guerschon Yabusele

  • Profil complet : ici
  • Projection NBADraft : 33ème (Clippers)
  • Projection DraftExpress : 31ème (Celtics)
  • Projection CBSSports : 37ème (Rockets) ou 47ème (Magic)

Les muscles de Rouen vont s’imposer chez l’Oncle Sam, il n’en fait aucun doute. Cependant, reste à savoir vers quelle zone il atterrira, car comme on peut le voir sur différentes projections, Yabusele peut aussi bien terminer en fin de premier tour comme en milieu de second. Dans tous les cas, on a extrêmement hâte de le voir à l’oeuvre chez les pros, car dans le genre beau bébé physique capable de défendre durement et faire le sale boulot, Guerschon fait plaisir. Pas vraiment le même potentiel que Luwawu dans le sens où Timothé peut clairement avoir des aspirations de leader offensif, mais dans une NBA où un Draymond Green multi-task fait la plus et le beau temps, des cols bleus avec un crâne comme le Yab seront de plus en plus appréciés.

# Petr Cornelie

  • Profil complet : ici
  • Projection NBADraft : 53ème (Nuggets)
  • Projection DraftExpress : 40ème (Pelicans)
  • Projection CBSSports : 38ème (Bucks) ou 43ème (Rockets)

Encore un pur produit venu du Mans, comme Batum ou les rillettes, et qui tentera de se faire une place dans la Ligue. Les qualités athlétiques de Petr ont été suffisantes pour qu’il se fasse remarquer et participe au Adidas Camp, mais le limiter à une paire de mollets serait manquer de respect à un tir extérieur sur lequel il a bien bossé. Stretch four, voilà qui conviendrait assez bien à Cornelie s’il parvient à prendre un peu de muscle et de confiance supplémentaire, mais son intensité seule lui permettra déjà de se faire une place dans une rotation, du moins on espère.

# Isaia Cordinier

  • Projection NBADraft : 45ème (Celtics)
  • Projection DraftExpress : 41ème (Magic)
  • Projection CBSSports : 39ème (Pelicans) ou 40ème (Pelicans)

C’est probablement le client le moins connu des quatre pour la plupart des passionnés de l’Hexagone, pourtant c’est peu dire si l’arrière n’a pas chômé ces derniers mois. Entre sa belle saison à Denain, son titre de Meilleure Progression de Pro B et le Hoop Summit auquel il a participé, Cordinier était un peu partout et a séduit bon nombre de scouts grâce à son profil à fort potentiel sur son poste. Souvent comparé à une sorte de Tyler Johnson du Heat, Isaia aura certainement besoin de quelques années en Europe avant de faire le grand saut, mais sa vision du jeu et son intensité sur le terrain l’aideront à progresser dans le droit chemin.

Il y a donc de fortes chances, en vue des projections actuelles, pour qu’on retrouve un frenchie dans le Top 20 et trois compatriotes au second tour : une belle cuvée qui nous permettra de voir qui pourra s’imposer le plus rapidement, en zoomant évidemment sur les franchises qui se lanceront sur eux. Bonne chance les gars, et appréciez cette soirée d’exception !

Source image : montage

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top