Warriors

Le discours de Stephen Curry en double-MVP : même Steve Nash est passé pour faire la bise

Stephen Curry

Pour la deuxième année consécutive, le meneur a eu son petit moment de gloire afin de remercier ses coéquipiers et ses proches : toujours un moment attendu.

Moment toujours apprécié chaque année, la remise du trophée devant les caméras est l’occasion pour le vainqueur d’offrir quelques remerciements et deux trois vannes bien révisées. Cette fois, Curry a fait dans la sobriété, avec les yeux sur un autre trophée…

Pas de larmes pour le discours du meneur, lui qui avait évidemment craqué en rendant hommage à son papa Dell, lui qui avait installé des bases ultra-solides pour que son fils devienne un basketteur accompli. Ce mardi, le sniper a préféré la jouer sérieux en effectuant les dédicaces protocolaires, à tous les acteurs l’entourant dans son parcours quotidien. Sa femme, ses filles, sa famille, sa belle-famille, ses entraîneurs, son coach Steve Kerr, la franchise des Warriors, Bob Myers le GM, les coéquipiers, les assistants, les journalistes qui ont voté pour lui : tout le monde a reçu un bisou et c’est même Steve Nash qui est venu squatter la scène, copain de légende et également un des trois meneurs à avoir été deux fois nommé MVP en NBA, aux côtés de Magic et donc Steph. On voyait quand même que le pater de deux petites faisait bien plus de références au grind de la saison et les difficultés apportées par le programme annuel, le soutien de sa famille et les conseils de ses aînés aidant énormément dans son évolution. Mais s’il fallait retenir une phrase ou deux de ce speech ? Ce sont probablement celles qui furent envoyées à ses coéquipiers, tous venus assister au deuxième sacre du monstre. Une petite pause dans la folie actuelle, histoire de réaliser l’énorme boulot accompli.

J’espère qu’on prend tous un moment chaque jour, à l’entraînement ou en match, pour réaliser la chance qu’on a et le lien qui nous rassemble. Quoi qu’il se passe dans les trois prochaines semaines, cette équipe restera dans les mémoires car ces 15 gars ont fait ce qu’aucune autre équipe a fait par le passé. Vous vous en rendez compte ? C’est dur de prendre assez de recul pour pouvoir apprécier le moment présent, mais ce groupe est fun et c’est ce qui le rend spécial selon moi.

Le tout ponctué par un petit Let’s win this championship, comme pour rappeler que le plus important n’est pas de tenir debout le 10 mai en costard, mais de faire la même chose sous le champagne à la fin du mois de juin.

Source image : NBA TV

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top