MVP Rankings

MVP Rankings – Semaine 14 : Russell Westbrook en mission chez Curry, une mission pour OVNI

MVP

Même si la course semble déjà terminée, on va se pencher sur le petit duel de la semaine qui opposera le fou d’OKC au pyromane de GS : let’s have some fun.

C’est le grand classement, celui qui crée tous les débats et provoque des guerres de plusieurs mois sur les réseaux sociaux. Les plus fat clients de la NBA se rassemblent dans le MVP Ranking, on décortique le tout pour la semaine à venir.

Aucun mouvement prévu en tête du classement, la distance séparant Stephen Curry du reste de la compétition étant plus ou moins équivalente à celle entre les Lakers et leur prochain titre. On se fait plaisir à Golden State, on fait tourner le ballon en laissant Klay Thompson prendre chaud, du coup tout le monde garde ses yeux sur les Warriors et un adversaire de taille sera au menu cette semaine. Enfin, de taille… Disons qu’une équipe de basket va se déplacer à Oakland et espérer repartir avec autre chose que 30 points dans la bouche, ce qui est arrivé aux autres adversaires ‘de taille’ sur ces dernières semaines de compétition. Allez, on va fermer les yeux et se dire qu’il y a zéro-zéro balle au centre, on veut un énorme Westbrook face à un gigantesque Curry, pour la beauté du sport et la fin de notre civilisation.

Place Joueur Commentaire

1 (-)

Stephen Curry

Petite maladresse et méforme sur les dernières rencontres, mais aucune crainte au niveau du classement général et surtout un nouveau rendez-vous entouré sur le calendrier du monstre : le concours de trois-points, auquel il devrait participer à Toronto. De quoi abattre un peu plus la concurrence, même à distance. Statistiques : 29,4 points, 5,2 rebonds, 6,5 passes et 2,2 interceptions à 51% au tir dont 45% de loin.

2 (-)

Kawhi Leonard

Attention, danger. Car depuis le début de saison, Kawhi traîne autour du podium en grande partie grâce aux résultats des Spurs plutôt que ses statistiques personnelles, et son armée vient de se faire gifler par Cleveland et Golden State. On lui laisse donc ce strapontin encore un peu histoire de voir comment va-t-il réagir, mais attention car ça pousse derrière et ils seront nombreux à vouloir sa place. Statistiques : 19,8 points, 6,6 rebonds, 2,5 passes et 1,8 interception à 50% au tir dont 48% de loin.

3 (-)

Russell Westbrook

Comme d’habitude, une place pour le Thunder et cette fois-ci c’est Russ qui prend le spot de Kevin. Semaine cruciale pour le marsupial puisqu’il a le plus gros challenge de sa saison ce samedi, en se rendant à Golden State histoire d’y affronter Curry. Les Bulls ont échoué, les Cavs ont échoué, les Spurs ont échoué, qu’en sera-t-il du Thunder ? Les paris sont lancés, mais voilà une chose qu’on sait : vue la forme de Steph, il faudra un extra-terrestre pour terrasser ce dernier, un extra-terrestre du genre Westbrook. Statistiques : 24 points, 7,4 rebonds, 9,9 passes et 2,4 interceptions à 46% au tir dont 29% de loin.

4 (-)

LeBron James

On respire mieux tout à coup ! Ah, c’est bon ! Voilà une bien belle différence entre cette semaine et la dernière, quand les Cavs galéraient à se défaire des médias comme des adversaires, avec un LeBron situé entre vilain et dictateur. Aujourd’hui, on calme un peu le tout grâce au meilleur pansement existant dans le monde du sport : la victoire. Celle face aux Spurs est au-dessus du lot, surtout quand on connaît le classement actuel, il faudra donc continuer ainsi pour reprendre le siège qui lui est promis, celui de dauphin du Curry. Statistiques : 24,9 points, 7,2 rebonds, 6,4 passes et 1,4 interception à 51% au tir et 28% de loin.

5 (-)

Chris Paul

Toujours pas de bonne nouvelle concernant Blake qui en aura donc pour six semaines sans basket, une réaction parfaite pour venir punir un acte d’une idiotie majeure. Tant pis, tant mieux, les Clippers compteront sur CP3 qui continue à régaler des deux côtés du terrain, à tel point que certaines mini micro toutes petites rumeurs commencent à apparaître autour de Los Angeles et du rôle de Griffin dans la franchise… six mois après avoir remis en cause Chris Paul. Ah, L.A… Statistiques : 18,8 points, 3,8 rebonds, 9,5 passes et 2,1 interceptions à 46% dont 39% de loin.

6 (-)

Paul George On a envie de mettre Wade à cette place, mais difficile d’aller à l’encontre des Pacers et de George qui pratiquent un bon basket en ce moment malgré la baisse statistique de l’ailier. Probablement une très bonne nouvelle pour les deux partis, sachant que PG doit reposer les cannes et Indiana n’est jamais aussi dangereux qu’en faisant tourner les munitions. Rendez-vous loupé avec LeBron, on se rattrapera au All-Star Game. Statistiques : 23,2 points, 7,1 rebonds, 3,9 passes et 2 interceptions à 41% au tir dont 38% de loin.

7 (++)

Dwyane Wade

De retour sur les parquets après une courte période d’absence suite à sa blessure à l’épaule, Wade cartonne comme on l’a vu à Chicago et Milwaukee, ce qui devrait lui permettre d’obtenir une place encore plus chouette prochainement car les Bulls et les Hawks sont loin de leur meilleure forme. Le mois de janvier est passé sans trop de gamelles, on retrouve un peu de stabilité. Statistiques : 18,7 points, 4,1 rebonds, 4,8 passes et 1 interception à 46% au tir dont 23% de loin.

8 (-)

DeMarcus Cousins

Alors qu’il démontait tout sur son passage et que la Ligue commençait à revoir ses règles concernant les intérieurs dominants qui rappellent le Shaq, DeMarcus s’est pris Marc Gasol sur la cheville et c’est donc toute une franchise qui est tombée dans le coma. Heureusement, plus de peur que de mal, mais le karma n’est plus du côté de Sacramento qui avait gentiment retrouvé le Top 8 de l’Ouest. On veut voir son match contre la raquette de Boston dimanche. Statistiques : 27 points, 11,3 rebonds, 2,8 passes et 1,3 interception à 44% au tir dont 34% de loin.

9 (-)

James Harden

Toujours pas de régularité de la part du barbu et de son équipe, lui qui a été fantastique sur les dernières rencontres… perdues par les Rockets. On commence à transpirer concernant le dossier Dwight, car la seule vraie période d’éclaircie a eu lieu sans le pivot dans la rotation, quand James était en mode 2015 avec toutes les munitions dans son sac.  Statistiques : 27,9 points, 6,3 rebonds, 7 passes et 1,5 interception à 43% au tir dont 35% de loin.

10 (-)

Isaiah Thomas

Spot réservé pour la wild-card de folie hebdomadaire. Semaine parfaite pour le lutin des Celtics qui s’est offert un luxe absolument génial, devenir All-Star devant Kyrie Irving. Sachant qu’Isaiah était 60ème de sa Draft et le meneur des Cavs premier, on appelle ça une revanche taille XL. Un peu comme les bourses de Thomas, pas Heurtel cette fois-ci mais bien le meneur de Boston qui devra maintenir sa franchise dans le haut de l’Est.  Statistiques : 21,5 points, 2,9 rebonds, 6,6 passes et 1,1 interception à 42% au tir dont 35% de loin.

Au revoir DeRozan et Butler, bonjour le sublime Isaiah, la course se resserre et on attendra avec impatience les performances à venir. Du client, du client, du client : on en retrouvera encore la semaine prochaine, dans le MVP Ranking quinzième édition !

Source image : @CavsNationNet


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top