Hornets

Nicolas Batum transféré à Charlotte : gros choc mais beau challenge pour Batman !

On savait qu’il y aurait pas mal de mouvements autour de la Draft, mais on ne pensait pas forcément voir l’Hexagone concerné d’entrée : ding dong, c’est bien Nico qui aura le droit de déménager cet été. Direction la Caroline du Nord !

Coup de tonnerre plutôt inattendu sur le marché des joueurs ce mercredi, avec une annonce balancée par l’incollable Adrian Wojnarowski de Yahoo Sports. Le journaliste a allumé la mèche à quelques heures de la cérémonie des plus jeunes, en annonçant le transfert de l’ailier français vers Charlotte, contre Noah Vonleh et Gerald Henderson. Si l’Oncle Sam n’a pas véritablement bougé d’un millimètre concernant cette nouvelle, les réseaux sociaux gaulois se sont emportés comme imaginé suite à l’officialisation de l’information, notamment car on ne voyait pas forcément Batum quitter Portland en premier parmi les membres de son cinq majeur. Entre LaMarcus Aldridge (agent-libre), Wesley Matthews (agent-libre), Robin Lopez (agent-libre) et Damian Lillard, les rumeurs étaient plus bouillantes sur les dossiers de ces joueurs plutôt que sur celui de notre compatriote. Mais à un an de la fin de son contrat, et en étant payé 12.235.750$ la saison prochaine, Nico était une potentielle cible de transferts alléchante pour Neil Olshey, le General Manager des Blazers tentant de construire une nouvelle route pour sa franchise. C’est donc contre deux joueurs que Batum a été échangé, un choc au premier coup d’oeil mais qui pourrait mener vers un scénario nettement plus confortable par la suite.

En effet, les Hornets possédaient déjà Michael Kidd-Gilchrist à l’aile, mais le produit formé à Kentucky pourrait être décalé au poste 4 afin de suivre la tendance smallball imposée par la NBA et notamment les Warriors, champions cette saison. Du coup, au-delà de cette petite interrogation stratégique, on a peu de mal à envisager Nicolas obtenir un temps de jeu conséquent à Charlotte, dans un rôle nettement plus responsabilisé que chez les Blazers. Lieutenant de luxe utilisé en 3ème voire 4ème option sous Terry Stotts, le natif de Lisieux était souvent délaissé et n’avait du coup pas vraiment l’opportunité de montrer son talent offensif. Dans l’attaque de Steve Clifford, qui aura clairement besoin d’un coup de pouce et d’un potentiel créateur sur l’aile après une saison offensivement cataclysmique (3ème pire attaque de la Ligue), Batum pourrait se régaler en devenant enfin l’ailier agressif qu’il a pu montrer par séquences auparavant. De plus, sa dernière année de contrat lui imposera de devoir sortir une belle campagne sous son nouveau maillot, et en ajoutant le fait que les Hornets ont loupé les Playoffs l’an dernier, le mix pourrait être intéressant. Encore une fois, il s’agit de réflexions à chaud qui seront lissées dans les semaines à venir, mais au-delà du choc qui envoie Nico d’une belle cylindrée de l’Ouest à une équipe de mi-tableau de l’Est, c’est dans le potentiel que son intégration pourrait apporter qu’il y a de quoi avoir le sourire. On ne doute pas non plus du fait que Boris lui donnera quelques conseils sur les endroits où bien manger dans Charlotte…

Côté Blazers, les points d’interrogation s’enchaînent mais Olshey réalise un bon coup compréhensible. Sentant que Batum pouvait probablement partir l’été prochain en tant qu’agent-libre, de la même manière qu’un Kevin Love aux Wolves l’an dernier, le GM de Portland a décidé de se jeter sur une occasion plutôt solide, même si elle peut inquiéter les fans de la franchise. Potentiellement parlant, Vonleh est un joueur intéressant qui pourrait faire souffler LaMarcus Aldridge ou tout simplement le remplacer en cas de départ sur le marché. On a du mal à envisager Noah en tant que machine à double-double dans 6 mois, mais sa mobilité et son petit tir extérieur ont suffisamment séduit les Blazers pour que la porte soit ouverte et sa progression sera suivie avec une loupe. De même pour Gerald Henderson, qui a rempilé pour un an et servira de probable remplaçant à la place d’Arron Afflalo : ce choix est avant tout financier car il offre davantage de flexibilité à Portland, sans pour autant enclencher un processus de reconstruction total. En effet, comme Yahoo Sports l’a confirmé, Aldridge était conscient du transfert et cela n’a en aucun cas été un avertissement afin de le prévenir du nettoyage à venir dans l’Oregon. On avance donc pas à pas chez les Blazers, avec une sacré semaine à assumer dans 6 jours.

Dans sa dernière année de contrat et dans une équipe qui pourra probablement le responsabiliser davantage, Nicolas pourrait cartonner et ainsi se choper un beau contrat dans un an. Clifford est prêt, Jordan est prêt, nous aussi : let’s go !

Source : Yahoo Sports

Source image : Portland Tribune

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top