Pelicans

Plus de TrashTalk

C’est l’année de l’envol ! Pas très compliqué quand on s’appelle Pelicans, mais difficile à enclencher quand votre nid se situe à l’Ouest. Les hommes de Monty Williams proposeront un effectif des plus attirants cette saison, grâce à des acquisitions de choix et l’évolution de certains talents très attendus.
En premier lieu, Anthony Davis bien évidemment, l’ailier-fort montrant un tel potentiel que certains le placent déjà troisième meilleur joueur de la Ligue derrière LeBron et Durant : c’est à lui de confirmer ce statut en nous offrant une saison encore meilleure que la dernière, elle qui était déjà impressionnante. Il pourra justement compter sur Omer Asik pour assurer en défense et au rebond, le pivot turc ayant quitté le calvaire de Houston pour mieux briller en Louisiane. Il ne fait aucun doute que ce duo effraiera un paquet de meneurs souhaitant s’aventurer sous les arceaux… Quand on ajoute le retour de Ryan Anderson, celui de Jrue Holiday, les saisons de Tyreke Evans et Eric Gordon et quelques vétérans pour venir conseiller le tout, vous tombez sur une équipe qui a de fortes chances de faire ce que Phoenix a réalisé l’an passé, c’est-à-dire toquer à la porte des PlayOffs en espérant que quelqu’un veuille bien leur ouvrir la porte.
C’est la saison où jamais en tout cas pour coach Williams, qui est à bord du navire depuis bien trop longtemps et n’a pas encore su exploiter le potentiel présent dans son effectif : homme attachant et gentil, il n’a malheureusement pas cette détermination qui pousse une équipe et ses joueurs à tout donner dans la bataille. La corde au cou en pleine saison ?


To Top