Equipe de France

Boris Diaw s’engage dans la Marine nationale : la bucket list du Président commence à être bien remplie

Boris Diaw

All-around < Boris Diaw.

Source image : Youtube/Var Azur

Futur retraité ou pas, Boris Diaw a pris tout le monde à contre-pied en s’engageant comme réserviste auprès de la Marine nationale. Un choix pas si surprenant finalement lorsque l’on connait la passion de Babac pour les océans et son attachement à sa Nation, sa Patrie.

À 36 ans, le capitaine emblématique de l’Equipe de France est annoncé comme futur-retraité à l’issu des matchs de qualifications pour le prochain mondial. Revenu en France, à Levallois cette saison, Boris Diaw boucle la boucle devant un public qui l’a vu naître du temps où il évoluait sous les couleurs de Pau-Orthez. La suite ? Tout le monde la connaît. Drafté par les Atlanta Hawks, il fait les beaux jours de Phoenix aux côtés de Steve Nash et d’Amar’e Stoudemire. Il rejoint ensuite les Bobcats puis les Spurs de TP et Gregg Popovich avec qui il devient champion NBA. Ses Finales 2014, face à Miami et LeBron James, sont impressionnantes de maîtrise et de vista. Il file ensuite dans l’Utah pour une dernière saison en NBA. Boris s’épanouit chez les mormons, encadre les jeunes talents comme Rudy Gobert et Gordon Hayward et promène ses chiens dans les grands parcs de Salt Lake City. En Equipe de France, Boris Diaw à tout vécu. Champion d’Europe Junior en 2000 à Zadar, Babac est propulsé très vite chez les A. En 245 sélections, il figure comme l’un des leaders de la génération Parker. Champion d’Europe, médaillé au championnat du monde, seule une médaille Olympique manque à son palmarès impressionnant.

Avec une telle carrière, il est était tout à fait légitime de se demander ce qu’allait faire Boris une fois les baskets raccrochées. Un rôle de formateur au sein de la fédération ? Une carrière d’entraîneur pour celui qui connait le jeu mieux que quiconque ? Une carrière de dirigeant à la Tony Parker ? Rien de tout ça. Diaw brise une nouvelle fois les codes du sports de haut niveau et s’engage comme réserviste dans la Marine. Il s’est vu remettre le 12 juin dernier le béret bleu des fusiliers marins à la base navale de Toulon. Grand passionné de voyage et de paysage, Babac veut explorer de nouveaux horizons loin du monde de la petite balle orange. Selon le communiqué de la FFBB, Boris Diaw aura avant tout un rôle d’ambassadeur de l’institution qu’est la Marine nationale. Ainsi, il sera en charge de promouvoir les missions et les besoins de cette dernière. Une belle expérience pour Boris Diaw, visiblement ravi de son intégration.

« Dès ma première visite ici, j’ai tout de suite eu un intérêt pour la Marine nationale, pour les valeurs qu’elle porte. J’ai eu la chance de voir la panoplie des qualités et missions que l’on peut trouver au sein de la Marine. Cela va de maître-chien jusqu’à sous-marinier, en passant par l’aéronautique navale et les nageurs de combat ! Il y a beaucoup à apprendre. »

Toutefois, Boris Diaw est aussi imprévisible que ses mooves au poste bas. Pour l’heure, rien d’officiel concernant sa future retraite. Allez Babac, encore une saison s’il-te-plaît, laisse nous le temps d’admirer une dernière fois l’une des légendes de basket français en action !

Source image : FFBB

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top