Celtics

Preview Game 7 Celtics – Cavaliers : guerre de tranchées à prévoir pour une place en Finales

Boston Cleveland

Une dernière virée ?

Source Image : youtube

On ne le répétera jamais assez : Game 7 sont les deux meilleurs mots du basket américain. Quoi de mieux pour un tel événement que de voir s’opposer deux équipes rivales, Cleveland et Boston. LeBron, le TD Garden, les supporters des Celtics, toutes les caméras disponibles… Ils seront tous là, alors ne manquez pas le rendez-vous, à partir de 2h30 du matin.

On pourrait presque dire que cette opposition est une affaire de famille. D’un coté, les Celtics, collectifs et rodés par un coach excellent. De l’autre, LeBron James, qui traîne son équipe sur son dos et multiplie les exploits pour tenir tête à la maison verte. En 2008, c’était déjà le cas en demi-finales de Conférence, où le King (secondé par Ilgauskas et… c’est tout) avait réussit à mener la série en sept matchs contre les Celtes du titre (Pierce/Allen/Garnett) et à nous offrir un duel final dantesque contre The Truth. Rebelote quelques années plus tard, James est parti à Miami, et retrouve les mêmes gaillards en Finales de Conférence Est en 2012. Un légendaire 45/15/5 pour pousser la série en sept matchs, une dernière performance monstrueuse du Chosen One et Boston est cette fois à terre, voyant le Heat s’élever jusqu’en Finales pour plus tard remporter le trophée. Un peu le même parallèle ici : LeBron très seul, qui plus est suite au forfait de Kevin Love, des Celtics qui lui tiennent tête collectivement et qui mettent tout leur cœur à l’ouvrage. Plusieurs facteurs décideront donc de l’issue de cette dernière confrontation de l’année entre les deux pontes de l’Est, même s’il faudra bien gentiment les ranger dans nos poches dès le début de la rencontre, tant l’Histoire s’occupe elle-même d’écrire les lignes dans ces moments là.

# La clé du match : le TD Garden et LeBron James

On s’en réfère encore et toujours à la tendance de la série, mais ce paramètre semble avoir acquis, à ce stade des oppositions, bien plus qu’un statut de simple statistique. Aucune défaite à domicile pour Boston, dans les Playoffs 2018. Aucune, pas même contre Cleveland. C’est ainsi que la série est arrivée à un septième match, car les hommes de Brad Stevens n’ont également jamais réussi à prendre une victoire à la Quicken Loans Arena. Ce soir, c’est dans le Massachusetts que ça se passera, ce qui est un grand avantage pour la Green Nation au vue de cette même tendance. Mais à ce stade de la compétition, quand les mots « Game Seven » raisonnent dans la tête du King, plus aucune stat ne saurait se révéler importante. Sauf une seule ligne : 35 points de moyenne à 48% au shoot, 8 rebonds et 4,5 passes, 2 défaites pour 5 victoires dans les Matchs 7 en carrière pour James. Ces événements, il les connait, et en bouffe au petit-déjeuner, ce qui pourrait rentrer dans la tête des Celtics si le bonhomme prend feu à un moment de la partie. Inarrêtable, Bron-Bron devra l’être si les Cavs veulent avoir une chance dans ce qui pourrait devenir le dernier match de James sous le maillot de la franchise de l’Ohio. Orphelins de Kevin Love, les hommes de Tyronn Lue devront tous monter d’un cran pour suppléer leur roi, car il ne mettra pas 93 points (quoi que…).

On l’attendait de pied ferme, il est maintenant là : le Game 7 des Finales de Conférence Est, Boston contre Cleveland. Plus rien ne comptera quand le coup d’envoi sera lancé, et chaque action sera déterminante. Et vous, plutôt Cavs ou Celtics gagnants ?

Les visiteurs ont tapé :

3 Commentaires

3 Comments

  1. Pol

    27 mai 2018 à 18 h 43 min at 18 h 43 min

    Caves d un point … shot de Korver ds le corner bien servi par Lemonstre!

  2. VinceR

    27 mai 2018 à 21 h 44 min at 21 h 44 min

    Naufrage des cavs et combativité celte a toutes épreuves avec des vacances bien méritées pour LBJ.
    Conclusion Al Horford et Smart trades après les finales….méthode danny « z’ont tout donné donc je les jetterai » à Cleveland de préférence car c’est un vrai trou noir. Puis ils auront de l’espace sous le cap pour les accueillir après le départ du King.

  3. Tarsipark

    28 mai 2018 à 4 h 59 min at 4 h 59 min

    Quel tristesse cet effondrement des Celtics en fin de match, avec autant d’opportunités…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top