Blazers

Preview Game 4 Pelicans – Blazers : balayage en règle ou début de remontada pour Portland ?

Blazers

Ce groupe, même abattu, doit se relever sous l’impulsion de Damian Lillard.

Source Image : NBA League Pass

Le Game 4 de 23h entre New Orleans et Portland pourrait voir la Lousiane passer un tour de Playoffs pour la première fois depuis 2008, l’ère Chris Paul. Les Pelicans mènent déjà 3-0 : coup de balai ou poussée d’orgueil pour Lillard et les siens ? 

Impressionnants d’envie et de régularité depuis le début de la série, les Pelicans ont pu compter sur un Anthony Davis affamé de PostSeason, un Jrue Holiday exceptionnel et un Rajon Rondo retrouvé, à son meilleur niveau. Tout ces éléments ont mené New Orleans à parvenir à prendre un avantage de 3 victoires à 0 sur Portland, choquant au passage la planète NBA. Meilleur sang-froid dans le clutch, défense de fer, partage du ballon… tous les matériaux sont réunis pour construire un balai digne de sweeper Rip City. Et si A.D et ses sbires ne parviennent pas à enchaîner une 4ème victoire de suite ce soir, il peuvent néanmoins se rassurer avec cette statistique criarde : seulement trois équipes ont réussi à remonter un déficit de 3 victoires à 0 et forcer un Game 7 dans toute l’histoire de la NBA. Les Knicks de 1951 contre les Rochester Royals en finale, les Nuggets de Dikembe Mutombo face au Jazz de Karl Malone en demi finale de Conférence Ouest en 1994, et… Les Portland Trail Blazers de Zach Randolph face aux Mavericks de Dirk, au premier tour en 2003. Et si ces stats ne rassurent pas les Pelicans, on pourra leur ajouter qu’après leurs remontadas respectives, aucune de ces équipes n’a su s’imposer au Game 7. Pas encourageant pour Damian Lillard, qui est en plus complètement à coté de ses pompes depuis le début de la série.

La clé du match : Damian Lillard 

Si il y a une chose que l’on savait avant que les Playoffs commencent, c’est que Portland n’irait pas bien loin sans l’impact immédiat de leur meneur. Mais de là à s’imaginer que Dame réaliserait une série aussi moche sur le plan statistique, il y avait un monde : seulement 18,3 points de moyenne à 32% au shoot sur les trois premières rencontres, le rappeur se fait martyriser par la lockdown defense de Jrue Holiday, qui ne lui donne rien. Lillard, visiblement, n’a pas réglé sa montre à l’heure Playoffs, n’arrivant pas à trouver la faille pour véritablement changer le cours de la confrontation. Même dans son jardin du Money-Time, le sang-froid le caractérisant dans les moments chauds semble se faire la malle. Difficile pour Portland d’espérer accrocher quelque chose alors, quand ce qui a été leur atout pendant toute la saison régulière et leur a permis de se classer 3ème de la Conférence Ouest leur fait maintenant défaut. Lillard va devoir activer le mode MVP, et montrer deux choses : d’une part qu’on a eu raison de le considérer dans la course au Most Valuable Player de l’année, et que même tardif, un réveil peut transformer un sweep en série serrée.

La franchise de l’Oregon ne pourra pas compter sur leur public ce soir, mais seulement sur leurs tripes et leur orgueil pour aller chercher une victoire au Smoothie King Center, et entamer ce qu’ils espèrent être une remontée fantastique. Cela, Portland ne l’accomplira pas sans son Franchise Player, que l’on attend au niveau qui a été le sien durant l’exercice 2017-2018. Win or go home pour les Blazers ce soir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top