Los Angeles Clippers

Preview Clippers – Nuggets : victoire impérative pour les deux franchises, ça sent le match XXL

playoffs

OVER THE LINE.

Source Image : montage 9gag

Hier soir, le choc entre Sixers et Cavaliers occupait le devant de la scène. Ce soir, c’est la rencontre entre les Denver Nuggets et les Los Angeles Clippers, avancée à 21h30 qui va nous tenir en haleine en début de soirée. Et pour cause, il s’agit là d’un match décisif dans la course aux Playoffs de la Conférence Ouest.

Après la qualification des Blazers lundi, il ne reste plus que cinq tickets pour les Playoffs à l’Ouest. Respectivement neuvièmes et dixièmes, les Nuggets et les Clippers sont pour l’instant à la place du con, mais n’ont pas encore dit leur dernier mot. Etant donné qu’il n’y a que quatre matchs d’écarts entre les quatrièmes (Utah) et les dixièmes (Clippers), une simple victoire peut totalement relancer la course. Alors quand cette victoire est contre un concurrent direct, ça prend une saveur particulière. Oui mais voilà, les Nuggets se sont fait saucer lors de leurs deux matchs contre les Clippers. Pour rappel, lors du dernier affrontement datant du 28 février, L.A. avait remonté 19 points d’avance, menés par un immense Boban Marjanovic (on a vu plus crédible comme comeback). Depuis, Paulo Millsap est revenu, et le vétéran sécurise davantage le secteur intérieur. Faut dire que rajouter 14,7 points, 2,6 assists, 6,7 rebonds, 1,1 interception et 1,1 contre à l’habituel 18/10/6 de Nikola Jokic, ça ne peut faire que du bien aux Nuggets. Jamal Murray et Will Barton géreront le backcourt ce soir, Gary Harris étant blessé. Ce genre de match, c’est une aubaine pour Barton, qui aspire à un plus grand rôle, quitte à changer de franchise. Pour aller en Playoffs, les Nuggets doivent gagner, leurs deux prochains matchs étant contre Portland et Minnesota. Pas le droit à la moindre erreur.

La situation des Clippers est plus précaire. En cas de défaite, c’en sera fini des chances californiennes. A la traîne au classement (2,5 matchs de retard sur les Timberwolves, huitièmes), ils affronteront ensuite New Orleans et les Lakers. Un programme pas forcément simple, mais jouable. Tant mieux pour eux, car un seul faux pas et c’est la porte. Du coup pour ce soir, c’est la victoire ou rien. Afin de l’emporter, ils se reposeront notamment sur un second unit supérieur à celui de Denver, grâce à Lou Williams aka le Sixième homme autoproclamé de l’année. 22,5 points, 5,3 assists, 2,5 rebonds pour 7 millions de dollars la saison, paye ton rapport qualité-prix. Derrière, Tobias Harris, Austin Rivers, DeAndre Jordan et Montrezl Harrell se débrouilleront autant que possible, et combleront l’absence de Danilo Gallinari au scoring. Grossomodo, ce sont ces cinq hommes qui gèrent la franchise actuellement, et plutôt pas trop mal, il faut bien l’avouer. Sauf que le majeur problème des Clippers reste l’irrégularité. Tous les joueurs précédemment cités, outre Lou Williams, peuvent passer à côté de leur rencontre, soit avec des pourcentages bien foireux, soit avec une défense inexistante (big up à Dede Jordan qui s’est fait pas mal détruire cette saison). La combativité des Californiens reste leur arme principale, avec un Doc Rivers qui sait sur quels boutons appuyer. Un bon speech, deux claques derrière les bonnes têtes, et la soirée pourrait bien se terminer.

Ce genre de match est typiquement celui qui transcende les joueurs. Certains Gérard d’Or en puissance (Will Barton, Lou Will) peuvent prendre feu, pendant que les patrons à l’intérieur doivent assurer. Mettez tout ça à 21h30, diffusé sur beIN Max, et vous avez le genre de samedi soir qu’on aimerait vivre chaque semaine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top