Celtics

Daniel Theis blessé jusqu’à la fin de la saison : déchirure du ménisque, un sale coup pour Boston

Daniel Theis
Source image : YouTube

Il y a des nouvelles qu’on aime pas lire du côté de Boston, en voilà une. Daniel Theis était touché au niveau du ménisque, il a malheureusement appris qu’il allait devoir se faire opérer sur le champ : fin de saison pour l’Allemand.

Déjà que la rotation intérieure actuelle des Celtics n’est pas all-time, si en plus elle perd une arme précieuse à un mois des choses sérieuses, ça va vite devenir tendu. Brad Stevens est comme de nombreux habitants de Beantown ce lundi, en mode soupir. Car depuis le début de saison, Theis avait séduit un paquet de fans et d’observateurs en apportant son intensité quotidienne, son application naturelle et son jeu tout en intelligence. Ce genre de col bleu qui, en plus de claquer des posters sur Boris Diaw en été, va hocher de la tête devant chaque mission demandée et n’hésitera pas à foncer dans la mine si cela peut permettre à l’équipe de l’emporter. Des statistiques maigrichonnes certes (environ 5 points, 4 rebonds et 1 contre en 15 minutes), mais Daniel représentait bien plus que du chiffre. Un maillon dans la mécanique verte, et vu comment Stevens fait fonctionner sa machine au fil de l’année, n’importe quel boulon qui saute peut faire dérailler la bécane. Bref, l’info badante du jour est venue de chez Shams Charania via Yahoo Sports, on parle d’opération immédiate pour Theis car le ménisque est gentiment déchiré. Et autant on connait l’ami allemand rugueux, autant avec un ménisque en moins la saison serait physiquement tendue à prolonger.

S’il n’est pas immense (listé à 2m06), Daniel est un ailier-fort capable de jouer durement en-dessous, et donc aider les géants de Boston à tenir les baobabs d’en face. Sans lui, cela va donc demander des efforts de la part de tout le monde, dont ceux qui ne pensaient pas forcément mettre leurs mains dans la merde : Marcus Morris, Jayson Tatum, Semi Ojeleye, des garçons de taille similaire (sauf le dernier) mais qui sont plutôt axés sur le jeu extérieur. Hélas, avec l’absence de Theis il va falloir ajouter des responsabilités dans son assiette… à moins que Brad se sente d’humeur française. Car oui, s’il y a bien un copain qui pourrait bénéficier de cette blessure, c’est Guerschon Yabusele. Ailier-fort de métier, aux dimensions plus proches de celles de l’Allemand et dans un style de jeu qui peut s’en rapprocher car tout en intensité, le Français a de quoi se frotter les mains. Un mois de compétition restant, peut-être pas de quoi exploser son temps de jeu mais le doubler n’est pas hors d’atteinte. En effet, Yabusele est à 5 minutes de moyenne cette saison et Theis en occupait 15 par soir. Si la redistribution se fait à coup de cinq minutes pour Tatum, Morris et Guerschon, on aura la possibilité de regarder le compatriote faire ses pirouettes plus longtemps sous le maillot vert. Cependant, reste l’info principale et qui n’est clairement pas positive pour Boston.

Un Daniel Theis en moins, c’est aussi davantage de boulot pour un Al Horford déjà débordé, un Greg Monroe qui aussi efficace soit-il est loin d’exceller en défense : Brad Stevens, à toi de faire parler ta magie.

Source : Yahoo Sports

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top