Celtics

Rajon Rondo a invité Ray Allen : vers une réconciliation pour les Celtics de 2008, ça commence à grandir

celtics boston
Source image : YouTube

Quoi ? La boucle est (enfin) bouclée ? Meneur de jeu et meneur d’hommes, Rajon Rondo a convié tous ses ex-coéquipiers champions NBA 2008 cet été. Oui oui, on a bien dit “tous”. Au plus grand bonheur de l’ancien shooteur des Bucks, des Supersonics, du Heat et des Celtics, évidemment.

Depuis l’été 2012 et ce fameux départ de Ray Allen pour la Floride, plus précisément pour le Heat de Miami, les Celtics de 2008 n’étaient pas prêts à pardonner à Jesus. Pour Paul Pierce et consort, il s’agissait là  d’un coup de couteau dans le dos, et on parlait alors de Miami comme l’ennemi juré de la franchise du Massachusetts. Mais depuis, les temps ont changé. En début de septembre dernier déjà, Paul Pierce pardonnait à Ray Allen pendant le 2017 Super Penguin Basketball Celebrity Game – match de célébrités chinoises – où tous deux s’affrontaient en tant que coachs. Quelques jours plus tard, dans une interview accordée à Tencent, c’était cette fois-ci Ray Allen qui ne disait que du bien de ses ex-coéquipiers. 

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Et croyez-le ou non, l’âge aurait donc eu raison de Rajon Rondo. Nouvelle année, nouvelles résolutions ? Il paraît que c’est jusqu’au 31 qu’on peut fêter une bonne année. On ne peut que féliciter Rajon qui, en quête de pardon, agit dans le sillage de Paul Pierce. Quoi de mieux que de passer après The Truth. A défaut d’avaler sa fierté, il ouvre ses bras, quasiment 10 ans après. L’occasion ? La fameuse réunion entre champions. Jusqu’ici délaissé, notamment par l’actuel meneur des New Orleans Pelicans, Ray Allen voit son avenir (et son passé) s’éclaircir, puisque ce-dernier s’est fait récemment invité par Rajon Pierre.

“Rondo a déclaré qu’Allen avait une invitation pour rejoindre ses anciens coéquipiers cet été.

‘Tout le monde (dans l’équipe) est invité.'”

Paul Pierce, Rajon Rondo. On ne va pas faire genre, l’avis de Kendrick Perkins, il ne nous intéresse pas trop. C’est bien d’essayer de continuer de jouer, de s’accrocher, mais quand tu tapes des DNP – Coach’s decision au Canton Charge en G-League, à un moment donné faut dire stop. Par contre, Kevin Garnett dans tout ça ? On ne connaît pas encore son ressenti sur la situation ni comment The Big Ticket va l’accueillir, mais vraisemblablement, il s’inspirerait de Rajon Rondo et suivrait sa décision, selon nos confrères américains du Boston Globe.

Une chose est sûre, pour le Banana Boat, il faudra attendre encore quelques temps. Mais qui sait, à force de jouer les adolescents, le B2C2 pourrait arriver plus vite que prévu. B2C2 ? Banana Boat Celtics Crew. Ça en jette non ? Comme quoi, on peut être à la retraite et attendre avec impatience les vacances d’été. 

Source texte : Boston Globe


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top