Lakers

Los Angeles Brickers : les Lakers s’offrent le pire pourcentage all-time sur un match aux lancers francs

briques thunder lancers
Source image : YouTube

Il y a des victoires qu’on aime, et il y a des victoires qu’on adore. Celle des Lakers cette nuit face aux Pacers était bien dans la deuxième catégorie, la bande à Luke Walton s’inscrivant sur une grande page de l’histoire.

Comment Indiana a pu perdre ce match, face à autant de maladresse aux lancers francs ? Difficile à dire, même si le pourcentage des hommes de Nate McMillan était lui aussi historique derrière l’arc. Mettez votre casque, accrochez votre ceinture, on se rend chez les Maçons All-Stars. C’est au Staples Center que la pluie de briques la plus impressionnante de la saison a eu lieu, alors que le score final n’indique pourtant rien de transcendant. Cependant, lorsqu’on se penche sur les chiffres, les larmes de sang se mettent à couler automatiquement. Jugez plutôt : 2/25 à trois-points pour les Pacers, pire pourcentage de leur histoire (8%) et pire pourcentage pour un adversaire des Lakers avec minimum 20 tentatives. Petit préchauffage, car en face c’était encore plus dégueulasse. Seuls aux lancers, sans la moindre opposition devant eux, les copains de Jordan Clarkson ont offert un incroyable sketch à ne surtout pas montrer dans les écoles de basket. L’arrière, auteur de 33 points dont 16 dans le dernier quart, fût le seul à planter des lancers cette nuit. Ses coéquipiers ? Disons que ce fût légendaire…

  • Jordan Clarkson : 2/3
  • Julius Randle : 0/2
  • Kyle Kuzma : 0/3
  • Tyler Ennis : 0/2
  • Larry Nance Jr : 0/2
  • Brook Lopez : 0/2

Un sublime 2/14 aux lancers, qui permet du coup à ces Lakers 2017-18 de rentrer dans l’histoire, car personne n’a offert un pire pourcentage (14,2%) avec minimum 10 tentatives d’équipe sur un match, dans toute l’histoire. Personne ! Pas même les équipes possédant les plus grands briqueurs de tous les temps, pas même les sessions hack qui duraient pendant des heures. Et parce qu’on est curieux et qu’on aime fouiller dans les livres d’histoire, on est quand même aller chercher deux ou trois pépites du même genre. Les Pistons de 2017 ? 3 sur 17. Le Magic de 1994 ? 6 sur 23. Les Rockets de 1983 ? 3 sur 14. Du propre, du très propre, mais pas aussi propre que cette équipe de Los Angeles de 2018, qui ne fait que confirmer son abomination collective aux lancers. En effet, les Lakers sont derniers de toute la NBA en réussite globale, eux qui rentrent moins de 70% de leurs lancers cette saison. Pourtant, Lonzo Ball était blessé, lui qui aurait pu encore plus entacher le total des siens cette nuit. Mais en costard sur le côté, le meneur sera bien content de pouvoir l’affirmer aux côtés de Brandon Ingram : le pire pourcentage all-time sur un match avec minimum 10 lancers, ce n’était pas avec lui sur le parquet.

Habituellement, la franchise laisse une équipe de techniciens de surface nettoyer le parquet du Staples Center. Mais après le massacre de cette nuit, les Lakers ont carrément dû appeler Caterpillar. Pelles, tracteurs, grues, si vous êtes dans le BTP n’hésitez pas à les contacter, y’a du boulot cette saison.

Source statistiques : LabMuse / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top