Magic

Career high pour Evan Fournier et victoire face aux Wolves : double ration de champagne à Orlando !

On en avait besoin de cette perf, IL en avait besoin. Dans une nouvelle saison galère qui avait très vite effacé les premiers très bons matchs d’Evan et du Magic, on attendait ce petit rayon de soleil censé faire beaucoup de bien au moral de Vavane et rappeler aux Français qu’il y avait en NBA l’un des leurs qui reste le leader de sa franchise. C’est désormais chose faite, et on se réveille aujourd’hui avec le sourire.

Le début de saison avait été idyllique pour Evan Fournier, mais la suite était malheureusement un copié-collé des saisons précédentes, peut-être même pire. Deux matchs seulement en dessous des vingt points sur ses onze premières sorties, un bilan prometteur de 8-4… puis on prend les mêmes et on recommence. Neuf défaites de suite, puis… encore neuf défaites de suite, des blessures, Niko Vucevic limite la larme à l’œil sur BeIN quand on lui demande ce qui ne va pas à Orlando, Frank Vogel sur un siège éjectable, et on arrête parce qu’il y a des enfants. Il fallait donc ce genre de soirée lors de laquelle on souffle, lors de laquelle on oublie les difficultés et lors de laquelle on profite simplement d’un modjo un peu plus sympa. Et comme la NBA est bien faite, c’est donc face à des Wolves devenus quasiment invincibles que le Magic se sera rebiffé le temps d’un soir, autant au niveau basket que testostérone puisque Arron Afflalo y sera même allé de quelques grosses gouaches sur Nemanja Bjelica.

Mais la grosse info de la nuit, plus encore que la fin de série de Loups qui restaient sur un 12-3 depuis un mois et sur une série de cinq succès, c’est bel et bien la performance d’Evan Fournier qui nous donne un peu de baume au cœur pour les hommes de Frank Vogel. Jimmy Butler en défense et Taj Gibson au cas où le premier rideau soit passé ? Bat les coui**es comme dirait Claude, Vavane a tout fait aux Wolves cette nuit. Record de points en carrière, record égalé pour les tirs marqués, les tirs tentés, et c’est la même du parking.

32 points à 12/22 au tir dont 6/12 à 3-points et 2/2 au lancer, 2 rebonds et 3 passes

Intenable de près comme de loin, se payant même le luxe d’offrir un aller-retour dans les tribunes à Jimmy Butler et de jouer avec les chevilles de Karl-Anthony Towns comme KAT joue avec des pelotes de laine, Evan a sorti cette nuit l’arsenal parfait de l’attaquant parfait. Sanctions derrière la ligne, agressivité sur le drive, toute la panoplie y est passée si bien que sa magnifique calvitie passe ce matin au second plan tant More Champagne nous a émerveillé cette nuit.

On n’avait pas rouvert le champagne depuis le réveillon et franchement, ça fait du bien. Après Frank Ntilikina hier face aux Nets, nouvelle grosse perf d’un Frenchie en NBA, de quoi nous promettre encore quelques soirées bien chaudes pour nos Français malgré une saison globalement compliquée pour nos ressortissants. Pour Evan ? On ne lui souhaite qu’une chose : que le coup de chaud perdure, histoire de prendre quand même un peu de plaisir avant de… déménager ?

Stats Wolves stats Magic

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top