Cavaliers

LeBron James en triple-double de moyenne sur les 4 derniers matchs : 4 victoires, 4 merveilles

LeBron James
Source image : NBA League Pass

Il avait 4 matchs à jouer à la maison. Quatre challenges, tous différents, face à quatre équipes aux dents longues. Devant cette petite montagne, LeBron James a fait ce qu’il a toujours su faire : activer le mode cyborg et rouler sur la compétition.

On a beau avoir vécu la campagne 2016-17 de Russell Westbrook avec la bave au bord des lèvres, on ne peut qu’apprécier la polyvalence des grands malades du circuit. Et dans le genre, BronBron est plutôt doué. Longtemps oublié dans cette course au triple-double à cause des nouveaux cadors qui avaient dernièrement fait leur apparition (Russ, Harden, Jokic, Draymond), le vétéran savait qu’il devait assurer le mois de décembre de son équipe afin d’aborder 2018 sereinement. Et déjà qu’il était particulièrement taquin sur les six dernières semaines, on se demandait si la suivante allait être du même level. La réponse, on vient de l’avoir : LBJ a fait encore mieux. Quatre victoires sur ses quatre rencontres, face à des adversaires certes limités mais un niveau de régularité et de domination qui fascine. En fait, aujourd’hui, c’est comme si le jeu était devenu trop facile pour lui. Comme si chaque rencontre était une partie de Monopoly, alors que pour le reste de la compétition il s’agit d’un vrai match intense entre joueurs déterminés. Sixers, Hawks, Lakers et cette nuit le Jazz, quatre performances qui ont permis aux habitants de Cleveland de dormir tranquille avant de jouer les Wizards ce soir. Et parce qu’on parlait de triple-double initialement, voici la ligne proposée par LeBron sur ce quatuor de rencontres.

27,3 points, 10,8 rebonds et 13 passes, à 53,6% au tir.

Alors certes, il y en a qui vont nous sortir que le « pauvre » 25-17-7 contre Atlanta empêche le King de réaliser quatre triple-doubles consécutifs, mais doit-on vraiment en venir là pour critiquer le niveau de jeu du phénomène ? Même quand il n’est pas en TD, donc sur cette soirée face aux Hawks, James parvient tout de même à égaler son record en carrière avec 17 offrandes, et très gentiment réussir 11 des ses 13 tirs. Pour commencer la série, les Sixers avaient dû s’incliner devant la bête et ses potes, alors qu’ils étaient en back-to-back suite à la défaite chez les Pacers. Une fois Ben Simmons et Dennis Schröder écartés, LBJ s’occupait de Lonzo Ball en antenne nationale, un léger 25-12-12 qui était réalisé limite en traînant des pieds. Contre Utah ce samedi, il fallait donc boucler la boucle puis prendre le premier avion pour Washington, histoire de défier les Wizards ce dimanche. Poussés par le Jazz d’un Donovan Mitchell toujours aussi séduisant, LeBron a validé un solide 29-11-10 devant son public et donc verrouillé sa 6ème place dans le classement all-time des plus grands fournisseurs de triple-double. Et encore une Quicken Loans Arena qui se régale, et encore des adversaires qui finissent la soirée en regardant leurs pieds. Cette semaine de compétition passera probablement inaperçu, les fans préféreront se souvenir de ses 57 points contre… Washington justement en début de saison. Mais qu’on ne s’y trompe pas : James est au sommet de sa forme, et il ne semble pas vouloir ralentir dès maintenant.

Il l’a dit lui-même, on a trop souvent tendance à prendre ses exploits pour acquis, car il les réalise avec une invraisemblable régularité. Mais peut-on se poser quelques rares minutes et apprécier l’abattage de LeBron ? Juste histoire de se rappeler qui on a la chance de voir jouer à notre époque.

Match face aux Sixers

Match face aux Hawks

Match face aux Lakers

Match face aux Jazz

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top