News NBA

Session trashtalking entre Joel Embiid et Karl-Anthony Towns : victoire du Process par KO

joel embiid
Source image : Instagram

Ce mardi soir s’affrontaient Joel Embiid et Karl-Anthony Towns dans le Minnesota. Un match remporté par le premier, sauf qu’il y en a eu un deuxième et Jojo est reparti… avec une deuxième victoire en 24h.

Attention à ne pas se frotter de trop près avec Embiid, sous peine de repartir avec la peau calcinée. En bon trashtalker qu’il est, le pivot camerounais a déjà posé ses bases en montrant aux autres intérieurs du circuit qu’il n’allait laisser aucun débat sur qui est le meilleur d’entre eux. Hassan Whiteside, Andre Drummond, deux clients parmi tant d’autres qui ont non seulement eu droit à la perf sur le terrain, mais aussi à la perf en dehors. Et après avoir collé un petit 28-12-8 sur Karl-Anthony Towns avant hier, il fallait bien ponctuer le tout avec une petite photo sur Instagram, n’est-ce pas ? Cela tombe bien, Embiid n’a fait que ça en prenant bien le temps de penser à sa légende, ce qui n’a pas forcément plu à l’intérieur des Wolves. Battu à domicile par Jojo et les Sixers, KAT a tenu à répondre à son confrère sur sa photo qui était plutôt de qualité Minitel… sauf que le retour de flamme a été sanglant juste derrière.

– On a eurostep Minnesota et on en a profité pour éduquer le chat hier soir. #TheProcess

– Cette légende était aussi cheum que la qualité de ta photo.

– Meilleure qualité que ta défense en tout cas.

BURN. Pour ceux qui ont vraiment du mal à capter la présence d’un chat ici, c’est tout simplement car Karl-Anthony Towns se réduit en KAT, et les surdoués qui ont écouté pendant les cours d’anglais se souviendront que cela veut dire chat dans la langue de Shakespeare. Le coup de lance-flammes nous permet aussi de souligner un point qui a été vivement discuté cette saison, la défense très molle de Towns avec les Wolves. Fabuleux en attaque, le phénomène montre malheureusement très peu d’investissement régulier et de discipline dans sa propre moitié de terrain, ce qui pénalise fortement son équipe et a notamment été mis en évidence par la dernière défaite des siens. Alors certes, ils sont nombreux à prendre tarif par Embiid, mais cela fait plusieurs fois que cette punchline sur sa défense a été déployée, et il faudrait éviter que KAT se retrouve dans la même situation qu’un Harden, qui a mis des lustres avant de pouvoir noyer ces notions de faible défense derrière d’immenses performances en attaque. Une petite suggestion ? Se préparer pour la rencontre du 24 mars, qui sera le match retour entre les deux hommes, cette fois à Philadelphie. Difficile de savoir si les deux hommes seront présents, mais une chose est sûre : si c’est le cas, l’affrontement sera immanquable.

Encore une victime qui tombe sous les balles du mitrailleur camerounais, ça commence à faire beaucoup cette saison. Allez-y doucement quand vous jouez Joel Embiid, sous peine de repartir avec la double-peine.

Euro stepping our way through Minnesota and we ended up raising the cat last night #TheProcess

Une publication partagée par Joel « The Process » Embiid (@joelembiid) le

1 Comment

1 Comment

  1. Adrian Ortiz de Zevallos

    14 décembre 2017 à 10 h 37 min at 10 h 37 min

    Regardez à nouveau le box score du Heat Sixers et demandez vous si Whiteside a vraiment eu droit à la perf sur le terrain

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top