Cavaliers

Les Cavs voulaient Jayson Tatum : voilà le point central qui a freiné le deal avec Kyrie Irving

Jayson Tatum
Source image : YouTube

Maintenant que Kyrie Irving et Isaiah Thomas ont été échangés, les dessous de l’affaire vont pouvoir ressortir au fur et à mesure. Premier élément : l’importance de Jayson Tatum dans le deal.

C’est que l’ailier formé à Duke a fait transpirer pas mal de monde depuis quelques mois. Le grand public, évidemment, a pu se délecter de ses performances en NCAA, mais aussi en Summer League. Son bagage offensif, sa sérénité, sa taille, son attitude, autant de traits excitants qui ont donné la trique aux Cavs et ont poussé Koby Altman à devoir entamer des négociations fermes avec les Celtics. Dès que Kyrie a annoncé qu’il voulait se barrer de Cleveland ? Le nouveau GM s’est mis à discuter avec Danny Ainge, afin de mettre un transfert en place. Sachant que le boss de Beantown transpirait devant l’été 2018 d’Isaiah Thomas et sa future demande de contrat max, il fallait se mettre au boulot pour qu’un package convienne aux deux équipes. Sauf que pendant plusieurs jours, les grimaces se sont enchaînées lorsque le nom de Jayson Tatum a été mentionné. Côté Cavs, l’envie première de récupérer la pépite dans la base de n’importe quel deal proposé par Boston. Côté Celtics hélas, l’envie intouchable de conserver l’ailier quelle que soit la contrepartie avancée. Des coulisses racontées par Shams Charania de chez The Vertical, aka le petit qui regarde droit dans les yeux du Woj.

“Le grand sujet de discussion entretenu ces dernières semaines par les Cavs et les Celtics, dans le cadre d’un potentiel transfert, était autour de Jayson Tatum. Les Cavs le souhaitaient vraiment. Je pense que si Tatum avait été inclus dans les toutes premières discussions entre ces deux équipes, le transfert aurait eu lieu il y a plusieurs semaines.

Mais Boston n’a pas bronché. Tatum, Jaylen Brown, Marcus Smart : ces gars représentent le futur des Celtics. Ils ont évidemment entouré ces jeunes talents de joueurs comme Al Horford ou Gordon Hayward, et maintenant ils ajoutent Kyrie Irving. C’était donc le vrai sujet central de discussions. […] Des conversations ont eu lieu depuis que Kyrie a fait savoir son envie de quitter Cleveland. L’interrogation tournait autour de Tatum, et Boston a réussi à obtenir le joueur désiré sans lâcher Jayson, Jaylen Brown ou Marcus Smart.”

C’est notamment cette partie du deal découvert hier soir, concernant la jeunesse de Boston, qui doit donner le sourire au management vert aujourd’hui. Car là était bien la priorité des Celtics dans leur perspective à court, moyen et long-terme : réaliser une transition petit à petit verre les ailes, et un jeu moins prévisible que celui de la saison passée, sans se séparer d’un bijou. Brown et Tatum étant au centre des expériences réalisées dans le Massachusetts, il était hors de question de filer un de ces deux petits à Cleveland. Le “deal-maker” ? Probablement le pick de Draft 2018 des Nets, non-protégé et appartenant aux Celtics. Après avoir proposé Isaiah Thomas, Jae Crowder et Ante Zizic comme base fiable, Ainge a probablement vu que le GM d’en face ne bougerait pas d’un cil sans avoir de vrai option jeunesse en retour. Dès que le TDD a été inclus, c’est une accélération folle qui fût observée dans la validation du transfert. Altman a donc tenté de faire de son mieux, afin d’obtenir un des deux ailiers préférés de Boston, mais il devra se satisfaire d’un pick de Draft qui pourrait et devrait avoir une forte valeur. Pas tout mal, au final.

Alors qu’il n’a pas encore joué la moindre minute professionnelle en carrière, Jayson Tatum déchaîne déjà les passions. Le talent est là, les Cavs l’ont vu comme tout le monde mais Boston n’a pas craqué : à l’ailier de prouver qu’il méritait autant de temps de négociations.

Source : The Vertical


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top