Pistons

Andre Drummond pourrait plier bagage : y’a des 20-20 qui vont pleuvoir l’année prochaine, mais où ?

Andre Drummond

Pitié, pas les Kings.

Source image : YouTube - Pistons

Les Pistons version 2015-2016 étaient une vraie belle équipe, solide et qui jouait sur sa dureté et son mental pour s’imposer. L’an passé, cette dernière a littéralement explosé en vol, et certains joueurs pourraient aller voir ailleurs cet été. Andre Drummond est sur les tablettes de nombreuses équipes.

Chaque été la NBA est remodelée par des départs et arrivés qui bouleversent les codes et excitent les fans. La free agency 2017 est cependant un excellent millésime puisque Jimmy Butler, Chris Paul, Paul George, Gordon Hayward et Paul Millsap ont déjà changé de maillot. A cette liste peuvent s’ajouter les noms de Carmelo Anthony, Kyrie Irving ou encore Andre Drummond. Bordel. Le pivot de Detroit n’a pas confirmé les attentes qui étaient placés en lui après sa superbe saison en 2015-2016, ponctuée par une sélection au match des étoiles en février. Son association avec Reggie Jackson constituait le point d’ancrage sur lequel la franchise souhaitait se développer, cependant le meneur a longtemps été mis de côté à cause de ses genoux tandis que le comportement, l’implication et la défense de Drummond ont particulièrement été pointés du doigt l’an passé, à juste titre. Vous imaginez bien qu’on ne parlera pas de la post-saison des Pistons. Le pivot de 23 ans garde une très belle cote sur le marché. Son jeune âge et ses qualités athlétiques parlent plus lui, plusieurs franchises se seraient ainsi renseignées pour attirer l’ex-Huskies.

Sacramento et Phoenix, deux équipes sur le chemin de la reconstruction, ont fait part de leur intérêt pour le molosse de 2 mètres 11 et 127 kg. Tu m’étonnes, 20-20 quelques soirs de l’année ça fait plus pleurer qu’un oignon thaï. Dans la capitale de la Californie, Willy Cauley-Stein est jeune, talentueux et désormais bien épaulé par Zach Randolph tandis que dans la capitale de l’Arizona, Tyson Chandler peut encore rendre quelques services et épauler Alex Len. Pour toutes ces raisons, la piste la plus chaude serait les Knicks. Liaison dangereuse. Detroit pourrait ainsi être impliqué dans le départ de Melo en envoyant Drummond dans la Big Apple, avec comme contrepartie l’arrivée de l’ailier-fort shooteur Ryan Anderson. Un peu de filoche aux côtés de Tobias Harris ne ferait pas de mal. Du coup Joakim Noah serait redirigé vers la sortie, il pourra ainsi continuer son jeu d’agent double en allant braquer d’autres franchises. Stan Van Gundy, l’actuel président des opérations basket à Detroit, connait très bien le joueur des Rockets puisque les deux compères ont évolué ensemble à Orlando entre 2010 et 2012. Il a d’ailleurs affirmé que c’était l’un de ses joueurs préférés. Affaire à suivre…

Alors, partira ou partira pas ? Drummond est régulièrement mentionné dans les rumeurs de départ. Si ce dernier ne quitte pas les Pistons cet été, on peut affirmer sans trop de craintes qu’à la prochaine free agency, Detroit pourra dire bye bye à son Teddy Riner. 

Source : Sports Illustrated


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top