Raptors

Kyle Lowry veut “juste une bague” : chez Cartier et les Raptors c’est mort, maintenant où aller ?

Kyle Lowry

Partir un jour, sans retour,…

Source image : YouTube

Comme on en parlait hier, l’Ouest serait une potentielle destination pour ce cher Kyle Lowry, qui sera agent-libre le 1er juillet prochain. Mais plus qu’une histoire de conférence, c’est surtout la possibilité de gagner un titre qui stimule le meneur.

La finale de conférence était chouette en 2016, mais voilà la seule saison durant laquelle Lowry a pu jouer aussi tard dans l’année. De beaux progrès avec les Raptors, des titres de division, une médaille olympique, des participations au All-Star Game, tout ça est fort sympathique et respectable. Sauf qu’à 31 ans, Kyle a d’autres priorités dans la vie, maintenant qu’il a pu gonfler son CV à titre individuel. Ce qu’il souhaite, c’est de pouvoir enfin embrasser le Larry O’Brien Trophy, celui qu’une seule équipe peut soulever fin-juin. Et malheureusement pour lui, en vivant dans une Conférence Est qu’on aime surnommer La Dictature de Seigneur LeBron, tenter de remporter une bague ne passe que par une seule voie… celle de rejoindre le King d’Akron. Une perspective aussi déprimante pousse justement ces rumeurs de départ vers l’Ouest, mais Lowry a voulu être très clair sur ses priorités cet été. Il y aura certes un contrat à signer, des grosses décisions à prendre, mais tout sera motivé par un objet.

Je veux une bague, rien d’autre. Je veux juste une bague.

On évitera les punchlines habituelles en lui disant d’aller l’acheter sur Le Bon Coin, sachant qu’il y a déjà acheté sa sélection de shoots et son programme minceur. Là où on peut se poser quelques secondes cependant, c’est sur ces équipes, qui pourraient accueillir Lowry, ou du moins croiser ses désirs. Les Spurs, le Jazz, les Clippers, les Bucks et les Pacers font partie des équipes en Playoffs qui pourraient avoir potentiellement besoin d’un meneur All-Star. On dit bien potentiellement, car on ne connaît pas encore le futur de George Hill, Chris Paul ou Jeff Teague. Maintenant, il faut aussi prendre en compte l’aspect financier, et c’est là que ça pourrait se compliquer pour l’ami Calorie. En effet, dans le cas où il voudrait un contrat max ailleurs qu’à Toronto (152 millions sur 4 ans), difficile de croire que ces franchises bien placées oseront sacrifier autant d’argent sur un meneur de 31 ans, aussi doué soit-il. Il faudra du coup, si ses intentions restent les mêmes dans deux mois, être capable de concevoir un prix d’ami ailleurs, pour qu’il puisse réaliser son rêve de champion. Plus facile à dire qu’à faire, mais s’il tient vraiment à avoir sa bague, demander le max du max ne sera pas une logique très en lien avec ses aspirations collectives.

Accrochez-vous, car les rumeurs vont se multiplier autour de Kyle Lowry. All-Star expérimenté, capable de gérer une grosse équipe et avec un bon cerveau dans le crâne, le meneur va séduire du monde. S’il décide en plus de baisser le chèque qui lui sera donné… look out.

Source : Raptors Republic

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top