Warriors

Stephen Curry et les Warriors se rendent au Madison Square Garden : attention, ça va pleuvoir

Stephen Curry
Source image : Dailydot.com

Ce soir, à 21h30, New York sera en apnée au moment de recevoir les Warriors. Il faut dire qu’un Stephen Curry maladroit et énervé, cela peut vite donner lieu à une performance venue d’ailleurs.

Bouhou, la semaine tristounette du double-MVP en titre. Pas facile d’être le chef de Golden State en ce moment, vu ce qui a été imposé aux hommes de Steve Kerr depuis quelques jours. Lundi, l’animal réalisait sa pire performance à trois-points en carrière, gratifiant le secteur BTP de Philadelphie d’un magnifique 0 sur 11 derrière l’arc. On se disait du coup que le bonhomme allait se rattraper le lendemain, et v’la tipa que son ailier se blesse. Kevin Durant se prend Zaza Pachulia dans les genoux, John Wall fait mumuse sur la tête du numéro 30 et les Dubs s’inclinent du côté de Washington. Mauvais délire, on se dit du coup – pour changer – que le United Center de Chicago sera le théâtre idéal pour une pluie divine, un de ces matchs de chaque hiver durant lequel Curry fait tomber la foudre. Et rebelote ! Un crade 2/11 à trois points, défaite des siens dans l’Illinois et un début de weekend plutôt dégueu pour le sniper. Ce soir, c’est donc à New York qu’on tentera le jamais deux sans trois, avec un leader qui devra rassurer les siens en l’absence de KD.

Oui, la scène est déjà plantée pour que Steph nous régale. Mais pas que lui, heureusement. Les Knicks aussi, battus par les Sixers il y a deux jours, devront se reprendre également pour tenter de vaincre l’équipe possédant le meilleur bilan de la NBA. Une mission herculéenne ? Oui, peut-être, mais un peu comme celle de battre les Spurs un dimanche à la maison, ce qui s’est justement produit cette saison. Porzingis de retour, Rose en rythme, Melo qu’on attend possédé, c’est non seulement un gros test qui attend Curry au Madison Square Garden, mais c’en est aussi un pour des Knicks qui balancent entre Playoffs et tanking. L’envie du groupe est bien évidemment tournée vers le Top 8, une victoire cimenterait définitivement cette pensée avec cinq semaines de compétition restantes. Mais pour cela, il faudra ralentir le meneur All-Star qui sera très certainement accompagné par un Klay Thompson tout aussi énervé. Car si on parle en abondance de Steph, c’est peu dire si son Splash Bro l’a suivi dans ses contre-performances récentes. Une équipe en quête de grosse victoire, une autre qui veut se rassurer, que demander de plus si ce n’est… un horaire friendly, à 21h30 ?

Ce soir, c’est du must-see TV comme on dit chez eux. On passe donc un coup de téléphone à sa grand-mère, on lui souhaite bonne fête, et on éteint tout appareil électronique à l’heure du dîner, pour un math qu’on attend avec des étoiles plein les yeux.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top