Nuggets

Nikola Jokic retrouve son mojo : triple-double pour l’animal, c’est lui qu’on veut revoir !

Les fans de Denver peuvent être rassurés, Nikola Jokic est bien de retour. Après un petit coup de mou suite au All-Star Weekend, le phénomène a réalisé son troisième triple-double de la saison en l’emportant à Chicago.

Le banc exultait, en toute fin de rencontre, pour lui. Car même si la victoire était actée avec un écart déjà bien conséquent, la dixième passe décisive était celle du TD, et donc du retour aux choses normales pour Nikola. Après une première partie de campagne tout simplement exceptionnelle, le Serbe faisant son entrée dans l’élite des intérieurs avec des performances royales soir après soir, le All-Star Weekend pointait son nez et pouvait représenter un potentiel break pour le joueur. Sauf que, non. Non, loin de ce que l’on peut croire dans notre siège, ces quelques jours de festivités sont exténuantes pour ceux qui ont un grand nom au sein de la Ligue. Prenons exemple avec Jokic justement, qui avait son match le vendredi soir, un concours le samedi soir, des sessions médias tout au long du weekend, des interviews dans tous les sens, le devoir de représenter son pays en allant parler à la presse serbe, mélangez le tout avec un poil de teuf et vous avez un weekend “censé vous reposer” qui se transforme en “putain de marathon”. Du coup, en retour de Louisiane, le bonhomme ne tournait pas autour du pot et affirmait qu’il était tout simplement… crevé.

Crevé, mais que cela n’allait pas le tuer pour autant. Une défaite à Sacramento en ne mettant que 4 points, une contre Memphis avec 10 unités, 2 petits points seulement sur les Nets, c’était pas jojo pour Niko. Il fallait donc qu’il retrouve ses standards, afin que les Nuggets se rassurent sur son dossier et sur sa place de 8ème à l’Ouest. Et Robin Lopez pourra vous le confirmer, tout comme Bobby Portis ou n’importe quel autre intérieur envoyé sur le rasé, il n’y a pas grand chose à faire quand Jokic est autant impliqué dans le jeu. Défensivement, tant de choses à revoir, mais en attaque… Des cut nourris, un jeu installé, des positions bien prises, des moves sérieusement effectués, c’est comme si l’air de l’Illinois nous avait ressourcé l’animal. Une soirée terminée avec 19 points, 16 rebonds et 10 passes, avec seulement 4 tirs manqués et un demi-sourire affiché en fin de rencontre, le Magic Jokic quoi ! Et Denver qui garde la distance avec ses prétendants pour la huitième place, mission primordiale pour Mike Malone et ses hommes.

On respire ! Nikola Jokic va bien, tout va bien. Le bonhomme n’a que 22 ans et on attend déjà monts et merveilles de sa part. Un petit coup de down, une rouste envoyée par Sasha Djordjevic, et on y retourne.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top