Timberwolves

Lance Stephenson qui rejoint les Wolves, ce n’est pas que du social : c’est surtout royal

Lance Stephenson
Source : youtube.com

Sans franchise depuis sont court passage aux Pelicans en début de saison, Lance Stephenson fait enfin son retour dans la Ligue. Comme certains ont pu le découvrir avec joie ce mercredi, l’ancien pote de Paul George dans l’Indiana débarque chez les Wolves pour 10 jours, voire plus si affinités.

Comme depuis quelques années déjà, la saison des Wolves se résume à de la déception du fait que l’équipe n’arrive toujours pas à se mêler véritablement à la lutte pour les Playoffs. Il y a quelques jours, les minuscules espoirs de participation ont sérieusement pris un coup suite à la blessure de Zach Lavine, absent jusqu’à la fin de la campagne. Les Loups ont donc perdu d’un coup un mec qui plante 18,9 points depuis octobre dernier. Déjà que gagner des matchs est quelque chose d’assez compliqué, ça ne facilite pas la tâche de Tom Thibodeau. Trouver une solution de repli était donc une nécessité. Shabazz Muhammad n’ayant convaincu pas grand monde depuis son arrivée dans la ligue, les Wolves ont donc fait signer un contrat de dix jours à… Lance Stephenson.

Oui, Lance Stephenson est de retour en NBA. Libre de tout contrat depuis début novembre après seulement six matchs sous le maillot des Pelicans, le joueur qui a surtout brillé avec les Pacers a alimenté les rumeurs de transferts ces derniers jours. Il a ainsi été annoncé aux Cavs, sans parvenir à convaincre le board de l’Ohio de lui refiler un petit contrat. Il ne retrouvera donc pas LeBron James, dont l’oreille est encore bercée par le tendre souffle de ce doux Lance. C’est finalement dans le Minnesota qu’il débarque pour dix jours, avec l’occasion d’obtenir de grosses minutes. Auteur de 14,2 points, 4,4 rebonds et 3,8 passes avec Memphis en 26 rencontres l’année dernière, il a les capacités d’apporter un scoring intéressant. Pour la fluidité du jeu, c’est autre chose. Mais la priorité était de trouver un mec capable de scorer, et c’est désormais chose faite.

Cette main tendue vers Stephenson est aussi une formidable occasion, pour le joueur, de relancer sa carrière. Car après des débuts intéressants à New Orleans malheureusement anéantis par sa blessure, Lance ne veut qu’une chose, jouer au basket. Finies les aspirations au Hall of Fame, les titres de MVP et les soirées mondaines, ce que le phénomène souhaite est de pouvoir taper la gonfle. Et dans un effectif qui a besoin d’un gars avec de la bouteille, au sens propre comme figuré, le natif de Brooklyn pourrai vite se faire plaisir. Non pas que Tom Thibodeau ne possède pas le moindre joueur capable de s’énerver, on a déjà vu Karl-Anthony Towns et Gorgui Dieng montrer les crocs lorsqu’il le fallait. Mais honnêtement ? On a plus à faire à des caniches qu’à des loups dans le Minnesota, le nombre de joueurs ayant un peu de caractère se comptant sur les doigts d’aucune main.

L’idée des Wolves est donc bonne. Si Lance Stephenson a les capacités pour apporter sa grosse dizaine de points à la franchise, l’irrégularité du gars laisse toujours poindre une pointe de méfiance. Pour rester jusqu’à la fin de saison, il va falloir qu’il se sorte les doigts sérieusement. Le programme sera copieux avec les Pelicans, les Bulls, les Cavaliers et les Nuggets. Pas un cadeau donc, mais pas trop lourd non plus pour la légende vivante.

Source : The Vertical

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top