Celtics

Boston confirme : victoire à Indiana, Isaiah Thomas ferme la boutique dans le money-time

En déplacement chez les Pacers, les soldats du Massachusetts ont fait le boulot en validant une quatrième victoire de suite (109-102). Plus les jours passent, plus on se remet à sourire dans les rues de Boston.

Charlotte, Miami, Memphis et… Indiana. Voilà le récent tableau de chasse de Brad Stevens et ses hommes, eux qui commencent à trouver leur rythme de croisière, celui que de nombreux fans attendaient en les plaçant tout en haut de la Conférence Est avant le début de la saison. De retour de blessure il y a seulement quelques jours, Isaiah Thomas devait réintégrer le groupe en apportant son punch offensif habituel, sans pour autant déglinguer la machine mise en place par son entraîneur. Grâce à son talent et sa connaissance du jeu, le lutin n’inquiétait pas trop de monde mais tout ce dont il était question, c’était le temps. Combien de temps allions-nous devoir attendre, avant que le pyromane retrouve ses standards d’All-Star ? La réponse fût donnée cette semaine, avec deux performances sérieuses dont la plus récente ce jeudi face aux Pacers. Il y a deux jours, Isaiah avait écoeuré la défense des Grizzlies en scorant 44 points, cette fois le total était moins impressionnant mais le sang-froid restait le même : 14 de ses 28 points dans le dernier quart, alors qu’Indiana tentait un ultime comeback, et 9 passes en bonus sans perdre le moindre ballon. Ce genre de partition qui donne le sourire à Stevens et aux fans de Beantown, eux qui voulaient justement retrouver le phénomène au bandeau qui dégoûte bon nombre de défenseurs.

Mais si Thomas a fait le boulot en claquant sa performance personnelle, c’est bien Boston dans son intégralité qui a donné le ton, et confirmé les récentes bonnes performance à l’extérieur comme à la maison. Il y a encore une semaine, on se faisait du soucis pour les Celtics car les grosses cylindrées marchaient sur leur kilt et les trois défaites de suite avaient une sale gueule. Toronto, Oklahoma City puis San Antonio, ce genre de steak qu’Al Horford veut justement jouer sérieusement pour mieux aborder le mois d’avril, mais on savait que le trio allait être compliqué sans Isaiah dans le groupe. Maintenant que le meilleur scoreur de Boston est revenu, ce sont aussi tous les autres joueurs qui ont retrouvé leur rôle, leur spot, et ont donc retrouvé leur siège confortable. Pas besoin de se créer de nouvelle identité, chacun apporte sa pièce au puzzle et normalement celui-ci aura une sacrée gueule tous les soirs. Voilà la philosophie en partie prônée par Brad Stevens, et qui devait être retrouvée sur les parquets en cette fin d’année civile. Les Celtics ont donc fait le boulot dans l’Indiana, à eux de garder la même mentalité et efficacité récente pour terminer la semaine en beauté : revanche face au Thunder ce soir puis match de Noël à New York, quel meilleur duo pour passer à six victoires de suite ?

Ce sont ces Celtics qu’on attend tout en haut de l’Est, ceux qui jouent solidement du premier au dernier homme, se donnent pendant 48 minutes et mettent en avant leur lutin dans le dernier quart-temps. Isaiah Thomas veille sur Boston, mais ses coéquipiers aussi : hâte de les revoir à l’oeuvre ce soir contre OKC.

couverture

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top