Sixers

Les Sixers reçoivent les Nets ce soir : duel en apnée, tout le monde au fond de l’océan

Sixers Nets ocean défaite

Un fan typique des Nets.

Source image : YouTube

Sortez vos bouteilles d’oxygène, mettez vos masques et enfilez vos palmes, ce dimanche le rendez-vous a lieu tout au fond du classement général et plus précisément au Wells Fargo Center de Philadelphie.

Sept affiches ce soir, de quoi avoir du beau basket en perspective, mais pour changer un peu nous nous pencherons sur deux équipes dont le duel est assez épique en ce moment même. En effet, bien que surmotivés par leur désir de vouloir quitter les profondeurs abyssales, Nets et Sixers possèdent deux des trois plus mauvais bilans de la Ligue, seul Dallas ayant la possibilité de tenir le regard avec ces équipes en ce moment même. D’un côté, Brooklyn et son magnifique CV : 18 défaites en 25 matchs, 11 défaites en 12 déplacements, ambiance avant de se rendre en Pennsylvanie. Cependant, même si la gueule du paysage est amochée par tous ces revers et qu’on profite de chaque jour pour rappeler que le choix de Draft des Nets à venir appartient… aux Celtics, du positif a eu lieu récemment et c’est donc une potentielle deuxième victoire de la saison en déplacement qui pourrait avoir lieu ce dimanche. Pour commencer, le retour de Jeremy Lin dans la rotation, après avoir été écarté des terrains pendant plusieurs semaines. Actuellement en train de chercher son ancien rythme, le dragster sait que son équipe suivra sa vitesse et celle-ci devra accélérer chez les Sixers. Lors du dernier match perdu à Orlando ce vendredi, les Nets étaient dans le coup jusqu’à la fin de la rencontre, ce qui peut donner un peu d’optimisme dans le clan de Brook Lopez.

Cependant, côté Sixers ? Difficile d’avoir le sourire, surtout pour les habitants de Philly. Car après la hype du début de saison notamment véhiculée par la tornade Jojo Embiid, la réalité est venue frapper les Sixers derrière la tête et les dégâts sont nombreux : 20 défaites en 26 matchs, 8 de suite perdus à la maison, on fait la tronche au WFC. Surtout que s’il ne s’agissait que des fans, on soupirerait avant de passer à autre chose. Mais les soucis sont également en interne, avec la frustration publiquement avouée de Nerlens Noel sur son temps de jeu, la fin de saison annoncée pour Jerryd Bayless, et la tentative d’association assez douteuse entre Embiid et Jahlil Okafor dans le même cinq. Préférant largement opérer seul on the block, le phénomène camerounais a été bon-jeu en disant qu’il s’adapterait aux demandes de son entraîneur, mais on sent que l’intéressé ne bondit pas de joie devant cette nouveauté et les fameux soucis de rotation intérieure dont on parlait en début de saison sont enfin sur la table. Les Sixers pourront-ils écarter la menace new-yorkaise pour mettre également sous le tapis les tracas chez certains ? En voilà une de bonne idée, en espérant que Brett Brown soit suffisamment inspiré pour y arriver.

Les plus curieux nous suivront dans notre démarche ! Sixers et Nets s’affrontent ce soir pour tenter de quitter le fin-fond du classement général. Alors, envie de supporter quel sous-marin ?


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top