Blazers

Devin Booker encense Lillard et McCollum : deux bons exemples pour le jeune Cactus

Blazers - Lillard - McCollum - Devin Booker

Par contre pour la défense, regarde plutôt Tony Allen si tu peux Devin…

Source : NBA League Pass

Devin Booker n’est plus à présenter. Le diamant brut de Phoenix a réalisé une saison rookie très encourageante, et il semble bien parti pour franchir un gros cap dès cette année. Vrais reconnaissent vrais puisque celui-ci s’est confié sur l’équipe la plus coriace qu’il a affronté en NBA. Les Blazers sont à l’honneur aujourd’hui.

Le bijou de Kentucky fait ses gammes dans l’Arizona. Attendu au tournant à seulement 20 ans, il confirme son potentiel cette année avec 19,9 points en 33 minutes de jeu. D’un point de vue individuel le jeune homme brille mais peine à faire gagner son équipe, qui totalise quatre victoires pour onze défaites. Phoenix évolue dans une Conférence Ouest où les adversaires de taille ne manquent pas, bien au contraire. La baie d’Oakland peut compter sur son armada de All-Stars, Houston sur le génie de son nouveau meneur James Harden ou encore le Thunder, porté par un des joueurs les plus athlétiques de l’histoire. Il y a de quoi devenir défaitiste et retourner à la salle s’entraîner. L’arrière des Suns s’est entretenu pour Sports Illustrated, il livre son analyse sur le matchup le plus difficile à jouer dans la ligue. Désolé D’Angelo Russell et Jordan Clarkson, vos qualités ne seront pas mentionnées aujourd’hui : 

“Il y en a beaucoup. Je dirai… Dame et C.J. Les deux ensemble. Toujours en mouvement, ils sont toujours concentrés sur le scoring. Ils sont entourés de très bon role players qui savent qu’ils sont les clés de l’attaque, donc ils posent de très bon écrans pour eux, ils font du très bon boulot”

C’est bien la ligne arrière de Portland qui reçoit les éloges du gamin. On peut comprendre que celui-ci loue le talent du backcourt des Blazers. Après les Suns aient battu les hommes de Terry Stotts en prolongation avec un énorme Bledsoe, les deux équipes se sont affrontées à nouveau, le 8 novembre dernier, et les Suns se sont inclinés 124 – 121. Vous l’avez compris, les deux loustiques ont marqué les esprits : 31 points, 6 rebonds et 7 assists pour C.J., tandis que Damian Lillard a lui planté 38 points, gobé 5 rebonds et délivré 3 assists. Tu m’étonnes que le petit en ait fait des cauchemards. Le tandem de l’Oregon n’a cependant pas pu s’exprimer dans la défaite de leur équipe hier face aux Knicks (107 – 103), avec respectivement 22 points pour le meneur et 16 pour l’arrière. Portland et Phoenix se livrent des duels intéressants depuis trois années. Prochain défi pour l’arrière de l’Arizona, s’imposer lors du match contre Orlando ce jeudi pour relancer les Suns.

Les extérieurs de Portland ont gagné le respect des autres équipes. Il est vrai que Damian Lillard a trouvé le compère idéal pour fermer des bouches. Le tout jeune Devin Booker est impressionné mais espérons qu’il ne prenne pas exemple sur les deux Blazers au niveau défensif. Enfin, ça c’est une autre histoire…

Source : Sports Illustrated 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top