Hornets

Les Hornets accueillent Atlanta cette nuit : un duel au sommet, pas sexy mais bien au sommet

Hornets

Dragsters.

Source image : Charlotte Observer

Cette phrase fait peut-être mal aux Celtics et Raptors actuellement en pleine dégustation de défaites, mais le duel de ce soir en Caroline du Nord opposera bien deux membres du podium de l’Est : Charlotte et Atlanta, ça déconne pas.

Le leader de la Conférence face au troisième, c’est pas beau ça ? La division Sud-Est a deux beaux représentants sur ce début de campagne, avec des Hawks et Hornets qui ont pris leur saison au sérieux d’entrée. Certes, les calendriers n’ont pas été les mêmes pour tout le monde, on a d’ailleurs pu voir que les hommes de Steve Clifford se sont mangés un bon réveil en perdant face à Toronto et Cleveland le week-end dernier, mais c’est bien Nico et ses potes qui sont aujourd’hui en pleine confiance et à domicile, après avoir remporté leur match le plus récent dans le Minnesota. Grâce à un Kemba Walker au sommet de sa confiance, des cols bleus prêts à contribuer et un effectif des plus profonds, les Hornets ont envie de frapper fort cette nuit. Car s’il y a bien une leçon que les poulains de Jordan ont appris il y a quelques jours, c’est qu’il fallait dominer pendant 48 minutes, et non 36. En effet, devant au score lors des deux rencontres les plus médiatisées de leur début de saison, Spencer Hawes et sa bande se sont écroulés dans le money time, ce qu’ils voudront impérativement éviter cette nuit. L’occasion est donc idéale pour Charlotte : après une gueulante face aux Wolves suivie par une seconde mi-temps impeccable, les hôtes sont prêts à se donner tout au long de la rencontre.

Et il le faudra, d’ailleurs, face à ces Hawks qui séduisent beaucoup de monde en ce moment. Potentiellement orphelins de Dwight Howard, suite à sa blessure contractée à Miami il y a quelques jours, les soldats d’Atlanta restent groupés et ont montré qu’ils en avaient dans le pantalon. Que ce soit dans le cinq majeur comme sur le banc, l’équipe dirigée par Mike Budenholzer est une machine extrêmement bien huilée, qui trouve généralement une faille chez l’adversaire. Parfois, c’est une explosion de Tim Hardaway Jr. Parfois, c’est l’agressivité de Dennis Schröder en pénétration. Parfois ce sera la polyvalence de Paul Millsap ou bien la défense collective suffocante, appliquée par les Sefolosha, Muscala et autres Bazemore. Du coup, c’est un duel entre deux équipes peu sexy mais pourtant confirmées qui prendra place cette nuit, avec deux scénarios totalement différents. D’un côté, des visiteurs qui partent confiants mais privés de leur pivot, ce qui rajoutera une couche de plus dans leur caractère d’underdog. De l’autre, des hôtes qui souhaitent effacer la désillusion du week-end dernier en faisant tomber la tête de l’Est. Au milieu de tout ce bordel, on observera bien évidemment une opposition plus que n’importe quelle autre, et il s’agit de celle concernant les meneurs. Car si Kemba Walker est sur un petit nuage sur ce début de saison, le plan défensif qui lui sera offert ce soir servira de vrai test en tant que leader. Et de son côté, Dennis Schröder a montré qu’il pouvait diriger une grosse équipe convaincante, mais ce soir c’est certainement le scoreur agressif de la sélection allemande qui sera demandé au guichet.

Entre-deux à 1h du matin, en direct du Spectrum Center, avec deux équipes en grande forme et proposant du beau jeu collectif. Vous pouvez aller regarder Westbrook ou Curry faire le show ailleurs, mais si un match intense doit être regardé en début de nuit, c’est bien celui-ci.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top