Hornets

Nicolas Batum et les Hornets reçoivent les Celtics pour un croustillant duel d’outsiders

Nicolas Batum

C’est bientôt la reprise !

Source image : NBA League Pass

La rencontre entre Charlotte et Boston, programmée ce soir à 19h30 heure locale (01h30 en France), est le deuxième match de pré-saison pour les deux équipes. Les deux squads s’étant inclinés pour leur match d’ouverture, il faudra s’attendre à une opposition revancharde et appliquée…

Cet été, les Hornets ont misé sur Nicolas Batum en lui offrant un contrat de plus de cent patates. Un deal important qui ne modifiera pas son jeu selon le frenchie, il n’empêche qu’on attendra dorénavant toujours plus de lui. Ces matchs de préparation donnent justement une idée de l’importance de chacun dans la rotation. Les titulaires jouent peu mais répètent doucement la partition qu’ils devront appliquer tout au long de l’année en commençant à s’entendre sur la répartition des tickets shoot. Pour les nouveaux éléments, comme pour le second unit, l’heure est à la démonstration. Plus un joueur est testé, sollicité tôt dans le match, plus cela signifie qu’on comptera sur lui pour la saison régulière. Lors de la défaite à l’extérieur face aux Mavs pour l’ouverture de la pré-saison, dans laquelle Batum a scoré 8 points en 23 minutes, les Hornets se sont rassurés sur le remplaçant de Big Al Jefferson, parti à Indiana, avec la perf’ de Roy Hibbert, auteur de 10 points et 8 rebonds en 20 minutes de jeu. Pendant que Michael Kidd-Gilchrist et Marvin Williams se sont dégourdis les jambes avec 8 points et 5 rebonds chacun en une vingtaine de minutes. La star du groupe, Kemba Walker, soigne toujours son genou gauche et sera encore sur le banc ce soir, laissant ainsi du temps de jeu à Ramon Sessions, auteur d’un match très moyen face à Dallas, pour prouver à coach Clifford qu’il est bien le back-up idéal pour la saison à venir.

Côté Celtics, on est déjà en mode castagne. Malgré la défaite de trois points (92-89) face aux Sixers, les hommes de Brad Stevens sentent déjà la poudre, Al Horford n’est pas venu pour déconner et le prouve dès la préparation. En signant un très propre 8 points et 8 rebonds en seulement 15 minutes face à Philly, il montre pourquoi on l’a fait venir et qu’avec Amir Johnson la peinture sera bien gardée dans le Massachusetts. L’association de l’ancien Gator avec Isaiah Thomas, auteur lui de 11 points en 19 minutes, donne déjà le tournis à la défense. Les deux devraient continuer à peaufiner leur Pick and Roll ce soir face aux Hornets en s’amusant avec les cannes de Roy Hibbert… L’arrière, et lieutenant attitré du numéro 4 des C’s, Avery Bradley s’est également activé face à Philadelphie en posant 11 points et 6 passes en 18 minutes, pendant que le costaud (mais brouillon) Marcus Smart (sujet à de nombreuses rumeurs d’échange durant l’été) a signé 10 points, 3 rebonds, 3 passes en 26 minutes de jeu… Bref, la machine s’anime doucement mais sûrement. Et plus on avance dans le calendrier, plus le coach Stevens sera tenté d’élever le curseur.

Les deux équipes, qui ont participé aux Playoffs l’an passé avant de s’incliner au premier tour, comptent bien y retourner cette année. Pendant l’intersaison, les Hornets ont coffré Batum mais ont laissé filer Jeremy Lin avec un Kemba blessé, un choix qu’ils doivent dorénavant assumer. Car en face, Boston a déjà intégré toutes ses nouvelles pièces à son arsenal et affiche tous ses voyants au vert… Un beau duel en perspective, réponse dans quelques heures !


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top