Magic

Jeff Green à Orlando pour un an et 15 millions : spoiler, ne cherchez pas la logique

Jeff Green va signer à Orlando pour une seule année et 15 millions de dollars. Le G.M. du Magic, Rob Hennigan, continue à faire des choix bien chelous. D’ailleurs, comme le souligne Zach Lowe, aucune décision liée à Jeff Green sur cette année ne fait sens. 

En février, Doc Rivers, G.M. et coach des Clippers, est allé récupérer Jeff Green à Memphis contre Lance Stephenson et un tour de Draft 2019 protégé jusqu’au quatorzième choix. L’ex-Celtics a ramené dans ses bagages son irrégularité caractéristique ainsi que 10,9 points et 4,3 rebonds en 26 minutes. Certes, Doc pouvait en attendre plus de lui, d’autant plus que la concurrence sur le poste 3 était réduite, mais il est surprenant qu’il le laisse filer. Car au final, les Clippers ont payé un 1er choix de Draft, soit le meilleur moyen pour trouver des role players précieux quand le salary cap est plein à craquer, pour 6 mois de Jeff Green. Rivers ajoute une ligne supplémentaire à son C.V. fantastique de general manager

Côté Orlando, le choix est bien chelou également. Alors que le G.M. Rob Hennigan était parti pour assainir son effectif – trade de Tobias Harris puis Victor Oladipo- et bâtir sur le long terme, il signe pour un an un joueur de 29 ans. Reprenons : Hennigan a dégagé Harris contre 2 carambars à Detroit. Son contrat était assez important, et derrière Aaron Gordon pointait le bout de son nez. Soit. Mais au final, le G.M. panique complètement quand il se rend compte qu’il est à poil sur le poste 3, puisque seul Gordon -plutôt 4- et Fournier -plutôt 2- peuvent y évoluer. Au lieu de la jouer logique et d’aller chercher un des gros free agent comme Barnes ou Bazemore, qui pourraient s’inscrire sur un projet dans la durée, il se retourne vers Jeff Green. Preuve que lui même sait que ça ne va pas prendre, il le signe pour un an, là où l’équipe a besoin de continuité à ce stade de la reconstruction, qui commence à s’éterniser. La signature de Jeff Green équivaut à un coup de placoplatre appliqué à la va-vite sur le poste 3. Apparemment Gar Forman a un concurrent pour le titre de G.M. le plus foireux de la ligue, et pas seulement Doc Rivers cité plus haut.

Enfin côté Jeff Green. On a rien contre l’ex Celtics. C’est un bon gars, avec une histoire attachante – notamment son opération du coeur- et un joueur talentueux qui lâche régulièrement quelques highlights savoureux. Maintenant qu’on a rangé aux placards les espoirs qu’il devienne régulier un jour et pourquoi pas All-Star, il s’avère qu’il est un bon remplaçant. Son problème chronique est sa régularité, puisqu’un soir il peut se rappeler qu’il sait tout cassé quand il veut et lâche 35 points, avant de se trouer pour 5 petits points en 8 shoots le match suivant. Il arrive clairement à Orlando pour faire le bouche-trou. Certes, il n’aurait peut être pas eu 15 millions autre part -quoique quand on voit les prix de cette free agency on peut se poser la question – mais c’est surtout sa quatrième franchise en 2 ans. Il en a pas marre de bouger ? Ou ALORS il fait une crise existentielle façon road-trip ? Parti d’un statut de futur All-Star, on ne lui souhaite pas d’arriver à celui de journey man, ça serait du beau gâchis.

Dans l’état actuel de l’équipe et vu comme Rob Hennigan gère les trades et le marché estival, on doute de la présence du Magic en mai prochain. Hennigan n’arrive pas à stabiliser son projet et semble cacher les problèmes plutôt que de les régler. Cette signature parle pour elle-même, le montant, la durée, la situation, rien ne paraît logique, et Jeff Green a clairement l’étiquette “cache-misère” collée au front. Bon après, à 15 millions, il n’est pas trop à plaindre…

Source : ESPN

Source image : orlandosentinel.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top