Raptors

Preview Game 1, Raptors – Pacers : le Air Canada Centre ne tolérera rien d’autre qu’une victoire

Raptors et Pacers seront donc les premiers à ouvrir le bal tant attendu des Playoffs tout à l’heure à 18h30. Et, hormis le fait que ce match marquera le début d’un marathon de la Team TrashTalk aux commentaires, il revêtira une importance particulière pour les deux équipes. Car, ce n’est pas nouveau, le premier match d’une série – s’il n’est pas rédhibitoire ou décisif quant au résultat – est toujours très précieux à gagner et donne très souvent le ton d’une confrontation au meilleur des 7. 

Gros contexte pour les Raptors, objectif atteint pour les Pacers

Cela fait 5 ans que Dwane Casey dirige les Dinos depuis le banc. Depuis ce temps, le bilan en saison régulière de l’équipe n’a fait qu’augmenter. De 23 victoires en 2011-2012, il est passé à 56 succès cette saison et son équipe s’est confortablement installée sur la deuxième marche du podium de l’Est cette année. En revanche, si les progrès sont nets en saison régulière, ils sont beaucoup moins évidents en Playoffs. Eliminés au premier tour en 2014 par des Nets en mode vieux briscards, les Raptors ont réussi l’exploit de faire moins bien l’année suivante en se faisant sweeper directement par les Wizards. Il parait que ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. Espérons-le pour les Canadiens. Ainsi, ce Game 1 de la campagne 2016 va être alourdi d’une certaine pression. La pression d’un Air Canda Centre qui veut rugir en voyant ses protégés gagner un match de Playoffs. La pression de ne pas avoir le droit à l’erreur. La pression de se rendre compte que la meilleure saison de l’histoire de la franchise n’aura pas de sens si elle n’est pas suivie d’au moins une série de demi-finales de Conférence.

Côté Pacers, le mot pression ne sera finalement pas vraiment à l’ordre du jour car les hommes de Frank Vogel ont rempli leur contrat et atteint leur objectif de début de saison qui était de retourner en Playoffs. Ils avaient aussi envie de mettre Paul George dans les meilleurs conditions possibles afin qu’il retrouve son meilleur niveau, c’est également réussi. Indiana va donc arriver l’esprit tranquille à Toronto en fin d’après-midi mais ce n’est pas pour autant que PG13 et sa clique n’auront pas l’envie ou les moyens de faire quelque chose dans ce premier match et même dans cette série en général. Plusieurs de ces joueurs (Ellis, George Hill, Paul George notamment) ont déjà bien connu les ambiances surchauffées de post-season et ils ne vont pas paniquer d’autant plus que leur objectif est atteint. Vous suivez ?

Opposition de style sur les extérieurs et combat très physique sous les cercles

A la mène, le duel entre le paire Kyle Lowry – Cory Joseph et le trio George Hill – Rodney Stuckey – Ty Lawson sera très intéressant à suivre et variera en fonction de l’utilisation que feront les coachs de ces joueurs. On sait que Lowry et Joseph passent du temps ensemble sur le parquet ou que Stuckey est régulièrement utilisé au poste 2 en cours de match. Sur les ailes, il faudra déjà surveiller l’explication entre DeMar DeRozan et Monta Ellis. Avantage clair pour “DMDR” au vu de la saison régulière écoulée mais il ne faut surtout pas enterrer trop vite la “Mississipi Bullet” qui aura en plus, à ses côtés, monsieur Paul George. “PG13” sera bien évidemment la priorité défensive des Raptors et c’est James Johnson qui devrait s’y coller d’entrée, DeMarre Carroll étant pressenti en sortie de banc étant donné qu’il revient tout juste de blessure.

Nous verrons ensuite quel impact pourraient avoir des gars comme Terrence Ross côté Dinos ou des gars comme C.J. Miles et Solomon Hill côté Pacers. La solution vient parfois du banc en Playoffs et sur ce point, celui de Toronto parait mieux équipé. Enfin, sur les postes intérieurs, deux quatuors vont se frotter. Jonas Valmanciunas, Bismack Biyombo, Luis Scola et Patrick Patterson d’une part et d’autre part, Ian Mahinmi, Myles Turner, Jordan Hill et Lavoy Allen. Voilà qui nous promet un combat très physqieu et acharné. Car autant, il n’y pas de vrais gros joueurs dominants parmi ces quadruplettes, autant ça ne rigole pas en termes d’impact physique, de lutte pour le rebond voire de mobilité également. La bataille sous les cercles peut faire pencher ce Game 1 voire cette série d’un côté ou de l’autre…

Pronostic : Raptors entre 3 et 7 points

Ils auront la pression mais les Raptors n’ont pas le choix : il leur faut gagner d’entrée chez eux pour s’éviter de se mettre dans un pétrin duquel ils pourraient ne pas ressortir. Le talent de Kyle Lowry et de DeMar DeRozan, la profondeur de leur banc et la ferveur d’un public qui va les pousser comme jamais notamment sont deux arguments en faveur d’une victoire de Toronto tout à l’heure. Mais ce ne sera pas facile et attention à ne pas glisser si à un moment le match est en train de tourner…

L’an dernier, le Air Canada Centre n’a pu que pleurer devant la domination de John Wall, Paul Pierce et consorts. Cette année, les fans canadiens veulent voir des victoires et ce, dès ce soir. L’ambiance de ce premier match va donc être surchauffée. Aux Raptors de ne pas décevoir, aux Pacers de ne pas se présenter en victimes et de tout faire pour réussir un coup. Bienvenue en Playoffs mesdames, messieurs ! 

Source image : Getty Images. David Cooper


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top